Haiti

Haïti-Choléra : Une dizaine de communes en alerte rouge dans 5 départements du pays, selon les autorités sanitaires

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

P-au-P, 13 avril 2015 [AlterPresse] --- Environ 10 communes de 5 départements géographiques du pays sont placées en alerte rouge au début de ce mois d’avril 2015 en ce qui concerne l’évolution de l’épidémie de choléra, indique le Ministère de la santé publique et de la population (Mspp), lors d’une conférence de presse, ce lundi 13 avril.

De mars à avril, en un mois et demi, 19 personnes sont mortes après avoir attrapé la maladie, indiquent les responsables du Mspp, inquiétées par cette situation.

« La situation est préoccupante, mais le ministère n’a pas peur », tente de rassurer le docteur Donald François, coordonnateur national de la lutte anti choléra.

Une cinquantaine de cas vus et un décès ont été enregistrés dans trois communes (Quartier Morin, Pilate et Cap-Haïtien) du département du Nord, concernées par l’alerte.

Pour l’Ouest, ce sont les communes de Port-au-Prince, Gressier, Croix -des- Bouquets et Cabaret qui sont les plus touchés avec un mort et plus de 150 cas vus.

Dans le département de l’Artibonite où une personne est également décédée, c’est la commune de Gros Morne qui est concernée par l’alerte.

La commune de Jacmel (Sud-Est), le département des Nippes, en particulier la commune de Miragoâne, sont en alerte rouge.

Il est nécessaire pour les membres de la population de suivre les consignes sanitaires comme le lavage des mains, la consommation d’eau traitée et la satisfaction des besoins de défécation dans des latrines, encourage la directrice de la promotion de la santé et de la protection environnementale, la docteure Jocelyne Pierre Louis.

Les responsables du ministère de la santé déplorent un manque de moyens pour faire face à leur responsabilité.

« Nous n’avons pas assez de ressources et toutes les questions ne peuvent être abordées en même temps », regrette Pierre Louis.

Une autre réalité déplorée c’est le fait que les gens continuent d’avoir une perception traditionnelle de la maladie, qui serait selon eux d’origine mystique.

Le Mspp a fait état de 8 929 morts et de 421.482 cas d’hospitalisation d’octobre 2010, moment des premières manifestations de l’épidémie, au 11 avril 2015. [srh emb gp apr 13/04/2015 15 :22]