Haiti + 1 more

Haïti Bulletin humanitaire - Numéro 59, Mars 2016

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

FAITS SAILLANTS

  • Les acteurs humanitaires ont déjà démarré le processus de relocalisation des personnes retournées de la République Dominicaine. 374 des 580 familles vivant sur les 6 sites temporaires ont déjà reçu leur subvention au loyer ;

  • Les activités de préparation à la prochaine saison cyclonique sont en cours : des exercices de simulation à l’évacuation et un atelier de définition des priorités ont eu lieu ;

  • L’accès à l’eau potable et à l’assainissement au cœur de la réponse à l’épidémie de choléra ;

  • La communauté humanitaire va intensifier les programmes d'aide alimentaire pour répondre aux besoins les plus critiques et immédiats de 1 million de personnes touchées par la sécheresse.

CHIFFRES CLES

Nb. de déplacés dans les camps Source: DTM, Janvier 2016 62 600

Nb. cumulatif de cas suspects de choléra (1er Janv. au 28 Février 2016) Source: MSPP 7 782

Nb. de décès dus au choléra (1er Janv. au 28 Février 2016) 96

Nb. de personnes en insécurité alimentaire Source: CNSA 3,6m

Nb. de personnes en insécurité alimentaire sévère Source: CNSA 1,5m

Nb. d’enfants souffrant de Malnutrition Aigüe Globale Source : Unicef 131 405

Situation binationale: la relocalisation des personnes déplacées est en cours

Environ 374 des 587 familles vivant sur les 6 sites temporaires à Anse- à - Pitres ont déjà reçu leur dotation à la relocalisation

Quelques 2 300 personnes retournées de la République Dominicaine qui vivaient dans des conditions précaires dans les 6 camps de fortune à Anse-à-pitres, ont bénéficié d’une assistance pour leur relocalisation dans les zones de leur choix.

Mis en œuvre par l’Organisation internationale des migrations (OIM) en collaboration avec la Délégation du département du Sud-Est, OCHA et l’ensemble de la communauté, ce programme de relocalisation vise à fermer au plus vite les 6 sites temporaires où s’étaient installées spontanément des personnes venues de la République Dominicaine depuis juillet 2015.

Ce programme s’inspire du modèle du programme de relocalisation des déplacés internes suite au tremblement de terre de 2010 que l‘Organisation internationale des migrations (OIM) a développé. Il est exécuté en conformité avec la politique du gouvernement de ne pas développer des sites et camps sur le territoire haïtien en ne perdant pas de vue la protection et la dignité des personnes affectées par la situation binationale.

Les familles relocalisées bénéficieront d’une année d’assistance pour le loyer d’une maison de leur choix remplissant les normes minimales établies par OIM et dans la zone ou lieu de retour de leur choix. Le processus d’enrôlement dans le programme et dans la recherche des maisons a commencé depuis quelques semaines et en date du 31 mars, 580 familles ont été déjà enregistrées. Ainsi, en date du 1er avril 2016, l’OIM a procédé au paiement des frais de relocalisation à 374 familles. Les autres familles percevront leurs dotations au cours du mois d’avril. Les critères d’attribution des fonds au retour se fondent sur la distance, la taille et la vulnérabilité de la famille.

Les opérations de relocalisation ont officiellement débuté le 28 mars 2016. Les 374 familles vont se rendre dans 4 communes : Anse-à-Pitres, Belle Anse, Fonds des Nègres et Thiotte. Sur les 587 familles concernées par le programme environ 268 familles vont rester dans la commune d’Anse-a-Pitres et ces environs.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.