Haiti

Haïti/Banque mondiale : 121 millions de dollars pour la nouvelle stratégie d'aide-pays, 2009-2012

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Communiqué de presse n° : 2009/372/LCR

WASHINGTON, 2 juin 2009 - Le Conseil des administrateurs du Groupe de la Banque mondiale a endossé aujourd'hui une nouvelle stratégie d'aide-pays (CAS) pour Haïti qui comprend un montant de près de 121 millions de dollars d'aide au développement sur quatre ans, financé sur les ressources de l'Association internationale de développement (IDA), le guichet d'aide de la Banque mondiale aux pays les plus pauvres.

La CAS est axée sur trois domaines généraux consistant à promouvoir la croissance et le développement de proximité, investir dans le capital humain (en particulier l'éducation) et réduire la vulnérabilité aux catastrophes naturelles. La démarche adoptée pour mettre en œuvre la stratégie visera à la fois à renforcer les institutions et à aider le Gouvernement à obtenir des résultats rapides et visibles, sous forme d'emplois et de services. Le document de stratégie aligne l'aide du Groupe de la Banque mondiale sur les propres priorités stratégiques d'Haïti, essentiellement telles qu'elles sont définies dans le Document de stratégie nationale pour la croissance et pour la réduction de la pauvreté (DSNCRP). Il tient également compte de la réévaluation stratégique par le Gouvernement de la situation en réponse à la crise alimentaire et aux dégâts causés par les ouragans de 2008.

« Cette nouvelle stratégie nous permet d'appuyer les efforts déployés par Haïti pour tourner définitivement la page sur les événements difficiles de l'année dernière, et se replacer sur une trajectoire de croissance et de développement à long terme, » a déclaré Yvonne Tsikata, la Directrice des opérations de la Banque mondiale pour les Caraïbes. « De nombreuses opportunités s'offrent au pays, mais les défis sont tout aussi immenses, et pour tirer parti des unes et relever les autres il a besoin d'un appui solide et soutenu de la part de la Banque mondiale ainsi que d'autres partenaires internationaux. »

Le Groupe de la Banque envisage d'intervenir par un dosage équilibré de projets d'investissement et d'opérations à l'appui des politiques de développement. Outre le financement de l'IDA, la Banque compte mobiliser des ressources par le biais des fonds fiduciaires qu'elle administre, maintenir un solide programme d'activités d'analyse et de conseil, et œuvrer en étroite collaboration avec le Gouvernement et d'autres partenaires de développement pour faire progresser la coordination et l'harmonisation de l'aide. La Société financière internationale (IFC), le guichet de la Banque mondiale consacré au financement du secteur privé, s'attachera à favoriser le développement du secteur privé par des prêts directs et des services de conseil, et à mobiliser l'appui des bailleurs de fonds au développement du secteur privé.

Le document de stratégie identifie deux facteurs déterminants potentiels de la croissance en Haïti, l'agriculture et l'industrie textile, plus particulièrement dans le cadre de l'accès préférentiel au marché américain au titre de la deuxième Loi hémisphérique haïtienne d'opportunités à travers l'encouragement au partenariat (HOPE II).

« L'IFC s'emploiera à maximiser la croissance potentielle des secteurs agricole et manufacturier, en stimulant l'activité et l'investissement du secteur privé. Nous œuvrons avec le Gouvernement et les investisseurs en vue de recenser les principales priorités et interventions pratiques qui pourront ensemble avoir le plus de répercussions sur la croissance, » a déclaré Atul Mehta, Directeur du Département de l'Amérique latine et des Caraïbes de l'IFC.

Dans l'ensemble, les activités de l'IFC viseront surtout à : i) faciliter l'accès aux financements ; ii) participer au développement des infrastructures ; iii) fournir des prêts et des services de conseil dans les secteurs porteurs (y compris les possibilités d'investissement offertes par la deuxième Loi hémisphérique haïtienne d'opportunités à travers l'encouragement au partenariat, ou HOPE II) ; et iv) financer le développement du capital humain.

Pour en savoir plus sur la nouvelle CAS d'Haïti ou sur les activités de la Banque mondiale en Haïti, consulter : http://www.worldbank.org/ht

Contacts :

À Washington : Alejandro Cedeño (202) 473-3477
acedeno@worldbank.org

Cristina González (202) 473-4634
cgonzaleza@worldbank.org