Haiti

Haïti/Artibonite : autorités et Société civile échangent sur leurs rôles

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Le Bureau des Affaires civiles de la MINUSTAH aux Gonaïves a organisé un forum sur le thème : « Pour un rapprochement entre les élus et la population", le 18 décembre 2009. Tenue à la Délégation départementale de l'Artibonite, cette activité avait pour objectif de faciliter le dialogue entre les autorités des collectivités territoriales dans l'Artibonite et la société civile, notamment à l'approche des sénatoriales.

Des sujets sur les relations et les rôles de ces autorités ont été au centre des discussions, animées essentiellement par Me Marc Antoine Saint-Vil, président du comité représentatif de la Société civile des Gonaïves.

Dans son exposé, le juriste a, en effet, mis l'accent sur le rôle des autorités présentes. « Vous êtes des gestionnaires de vos juridictions. Vous devez agir en toute indépendance et selon les prescrits de la loi », a rappelé Me Saint-Vil aux participants.

Intervenant sur les rapports entre les autorités locales et les parlementaires du département, Marc Antoine Saint-Vil a déclaré : « Quand les sénateurs et les députés travaillent convenablement, les directions départementales bénéficient des retombées. A l'inverse, quand ils ne remplissent pas correctement leurs tâches, même les sections communales en paient les conséquences ».

Présent en la circonstance, le délégué départemental de l'Artibonite, Marc Elie Saint-Hilien, a salué l'initiative. « Ce forum est l'occasion pour nous, autorités, de réfléchir sur la nécessité de nous mettre ensemble au profit des populations qui nous ont votées », a-t-il déclaré.

Abondant dans le même sens, l'un des maires adjoints de la commune, Jean François Adolph, a déclaré : «Ce forum est pour la Mairie des Gonaïves un espace de dialogue et d'échanges. Il est également un moyen pour nous, élus, de soigner nos relations aux fins de mieux servir la communauté ». « Il s'agit d'une véritable connexion entre les autorités et les populations », a-t-il poursuivi.

D'un autre côté, le délégué départemental de l'Artibonite a déploré l'absence des parlementaires de l'Artibonite à ce forum. «Nous regrettons l'absence des parlementaires. Car, s'ils étaient présents, le dialogue serait un peu plus constructif », a-t-il déclaré. En effet, invité à y participer, les législateurs de l'Artibonite ont brillé par leur absence.

Pour sa part, le chef régional de la MINUSTAH pour le département de l'Artibonite, Abdoul Aziz Thioye, a encouragé les autorités à assumer leurs rôles et missions au profit de leurs mandants. Il en a profité pour renouveler l'appui de la Mission de l'ONU aux autorités haïtiennes. « La MINUSTAH est à vos côtés, aux côtés de l'Etat haïtien, dans le cadre du renforcement des institutions et pour la promotion d'un Etat de droit, comme le veut son mandat », a rappelé M. Thioye.

Des participants ont témoigné de leur satisfaction. « Il s'agit d'une initiative louable, qui devrait être réalisée depuis longtemps dans le département. Je vais repartir avec des informations que j'ignorais avant et qui sont très utiles à toutes les autorités locales », a déclaré Faustin Douceur, maire adjoint de la commune de Terre-Neuve.

Ils étaient une centaine de Coordonnateurs d'Assemblée de la section communale (CASEC), des membres de l'Assemblée de la Section Communale (ASEC) des Délégués de ville, des maires et représentants d'organisations de la société civile, venant de différentes communes du département, à prendre part à ce forum.