Haiti

Haïti : Zones de tension de la capitale - le CEP attend encore la sécurité

Source
Posted
Originally published
Le secrétaire général et porte-parole du Conseil Electoral Provisoire (CEP), l'ingénieur Rosemond Pradel, a appelé jeudi les forces de sécurité à garantir la sécurité dans les zones de tension de la capitale, comme Cité Soleil, Bel Air et bas Delmas, afin que l'institution électorale puisse mettre à exécution son plan d'installation de bureaux d'inscriptions dans ces quartiers.
M. Pradel précise à nouveau que le CEP entend installer des bureaux d'inscription d'électeurs partout dans le pays.

Opinant sur la journée nationale d'inscription du 24 juillet dernier, le porte-parole de l'institution électorale a fait savoir que cette journée a été une réussite du fait qu'elle a permis de sensibiliser beaucoup plus de personnes à la nécessité d'acquérir la carte d'identification nationale.

Au sujet des demandes formulées ici et là pour l'installation de plus de bureaux d'inscription, le responsable du CEP a fait savoir que l'institution en tient compte et fait de son mieux pour répondre aux attentes en ce cens de la population en général et des partis politiques en particulier.

André Michel, un des porte-parole du parti Konfederasyon Inite Demokratik (KID) dirigé par Evans Paul, a appelé jeudi le CEP à faire de son mieux en vue d'installer des bureaux dans les zones dites de « non-droit » afin que les élections prévues à la fin de l'année soient légitimes. Il souhaite par ailleurs que la communauté internationale continue d'appuyer le processus électoral.

Au sujet d'une alliance entre le KID et un autre parti politique qu'il n'a pas identifié, André Michel a fait savoir que les négociations allaient bon train autour de la répartition des postes électifs entre les candidats des deux formations politiques.