Haïti sous la menace de la tempête tropicale Dennis

Report
from Radio Kiskeya
Published on 06 Jul 2005
Etat d'alerte dans cinq départements; avis de tempête en République Dominicaine

Face au danger imminent du passage de la tempête tropicale Dennis sur Haïti, le gouvernement provisoire a déclenché la phase d'alerte #1 sous condition d'ouragan pour les départements de l'ouest, du sud-est, du sud, des Nippes (sud) , de la Grand'Anse (sud-ouest) et les zones côtières des villes de Saint-Marc et des Gonaïves (nord). Ces dispositions s'inscrivent dans le cadre du plan national de gestion des risques et désastres.

Dennis qui était localisé mercredi à moins de 400 kilomètres au sud sud-est de Port-au-Prince, se déplaçait à une vitesse de 26 km/heure. Il laissait planer de graves menaces sur une bonne partie du territoire haïtien qu'il pourrait atteindre dans la journée avant de se diriger vers le sud de la Floride vendredi, selon les prévisions du centre national des ouragans de Miami. Les prévisionnistes affirment que la vitesse et la trajectoire du système pourraient le porter à frapper les côtes méridionales d'Haïti.

A Port-au-Prince, le centre national de météorologie (CNM) a annoncé un sensible renforcement de Dennis à l'approche des côtes haïtiennes, avec des rafales de vent d'une moyenne de 100 kilomètres et même des pics largement supérieurs. Le CNM a lancé un appel urgent en vue de l'évacuation de tous les occupants des maisons les plus exposées aux catastrophes naturelles, en raison de leur peu de solidité ou de leur position géographique. D'importantes précipitations pourraient entraîner des inondations, notamment dans les plaines et les ravins et faire sortir des rivières de leur lit. Le centre national de météorologie qui diffuse des bulletins spéciaux heure par heure, a également mis en garde contre des risques de houles cycloniques, de raz-de-marée et de glissements de terrain. Il a appelé les petites embarcations à éviter toute aventure en mer et les estivants à ne pas se rendre à la plage. De même, interdiction a été faite aux gens de traverser des rivières, de se réfugier sous des arbres ou des pylônes électriques sur lesquels peuvent s'abattre des orages violents.

Deuxième tempête tropicale à avoir pris naissance dans la mer des Caraïbes, cette année, Dennis menaçait aussi la Jamaïque et Cuba alors qu'en République Dominicaine un avis de tempête a été émis par les autorités. Le bureau national de météorologie a prévu que les premières chutes de pluie varieraient entre 75 et 125 milimètres. Les institutions dominicaines de protection civile avaient commencé à adopter des mesures d'urgence dans les zones placées en état d'alerte.

Parallèlement, une autre tempête, Cindy s'est formée dans le golfe du Mexique et pourrait représenter à brève échéance une sérieuse menace pour l'Etat américain de la Louisiane.

La saison cyclonique qui s'est ouverte le 1er juin pour s'achever le 30 novembre, pourrait être marquée par une série impressionnante de perturbations atmosphériques dans les Caraïbes, de l'avis des spécialistes. Haïti, en proie à une grave crise écologique et dont la capitale est ceinturée de bidonvilles risque d'être exposée à des situations extrêmement difficiles après avoir été frappée à deux reprises par des inondations meurtrières en 2004.