Haiti

HAÏTI SÉISME: LA SITUATION EST CATASTROPHIQUE, DÉPART DES PREMIÈRES AIDES

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Haïti, le pays le plus pauvre d'Amérique du Sud, a été frappé mardi à 17 heures locales par un tremblement de terre d'une magnitude 7 sur l'échelle de Richter, causant d'innombrables victimes, dont un bilan n'est toujours pas disponible. L'épicentre du séisme, auquel ont fait suite diverses répliques (au moins huit, selon certaines sources, d'une magnitude supérieure à 5) ainsi qu'une alerte au tsunami par la suite retirée, a été localisé à seuls 10 kilomètres de profondeur et 16 kilomètres à peine de la capitale Port-au-Prince, qui compte deux millions d'habitants. Les communications avec le pays sont encore difficiles et seuls les téléphones satellitaires fonctionnent ; la ville est plongée dans l'obscurité et les aides annoncées par certains pays (états-Unis, Venezuela et France) devront peut-être passer par la République Dominicaine. =C0 en croire les images diffusées par les médias locaux, les autorités haïtiennes n'ont pas été en mesure d'organiser les opérations de secours et ce sont essentiellement les habitants qui se sont mobilisés pour creuser et fouiller dans les décombres à la recherche de proches disparus. Selon des sources locales, le palais présidentiel, le principal siège à cinq étages de la mission locale de l'Onu, trois hôpitaux, la cathédrale et les bureaux de la Banque mondiale auraient été complètement détruits par la secousse. Indépendamment des lieux institutionnels et emblématiques, les ravages ont concerné la ville entière. Le pape Benoît XVI a de son côté appelé la communauté internationale à se mobiliser pour venir en aide à la population haïtienne, à l'égard de laquelle il a exprimé son soutien et sa solidarité spirituelle. Le séisme a été ressenti jusqu'à Cuba, dans le reste des Caraïbes et en République Dominicaine o=F9, pour raisons de sécurité, le métro de Santo Domingo a été fermé. Peu avant le tremblement de terre, rassemblés sur le Champ de Mars - la place la plus grande de Port-au-Prince -, des milliers de Haïtiens avaient participé aux préparatifs du carnaval local. Selon les experts, il s'agit du séisme le plus grave depuis 1770. (GB/CN)

[CO]