Haiti

Haïti : Rencontre autour de la protection juridique de la femme

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Une soixantaine de personnes, étudiants, journalistes, professionnels du droit et membres d'associations de femmes ont pris part une conférence-débat au Centre Multimédia des Cayes, le 10 novembre. La protection juridique de la femme haïtienne dans la société était le thème de la rencontre.

L'objectif de l'activité était d'informer davantage les femmes sur leurs droits et encourager la communauté à dénoncer les cas de violence faite aux femmes.

A l'occasion, Serge Delille, de la Section des droits de l'Homme à la MINUSTAH a fait un historique des droits de la femme sur le plan international en mettant en relief les instruments internationaux ratifiés par Haïti.

Il a par ailleurs souligné que «l'Etat haïtien, en ratifiant les conventions internationales portant sur les droits de la femme, s'engage à la protéger, respecter ses droits inaliénables, et à combattre toute forme de discrimination pouvant lui causer préjudice».

Dans son exposé sur des textes de lois nationales, Me Marcello Jean-Louis, de la Section Justice à la MINUSTAH, a, de son coté, montré aux femmes les provisions légales garantissant leurs prérogatives, mais aussi les provisions réprimant les actes prohibés par la loi exercés ou dirigés contre elles.

Cependant, il croit que malgré les progrès déjà réalisés, tels l'abolition de la peine d'emprisonnement pour les femmes en cas d'adultère, il reste encore beaucoup d'efforts à faire pour l'émancipation et le respect intégral des droits de la femme en Haïti.

Me Jean Rosevald Cornet, membre du barreau des avocats des Cayes a fait, pour sa part, un exposé sur la prise en charge pluridisciplinaire des femmes victimes de violence. Il a informé de la procédure à suivre dans l'accompagnement des femmes victimes.

Les femmes présentes à cette conférence ont exprimé leur inquiétude sur des points sensibles tels: le concubinage, les travailleuses domestiques, le délai de viduité, notamment.