Haiti

Haïti : Remise de l'Ecole Nationale de Cité Soleil aux autorités locales

Source
Posted
Originally published
Le contingent brésilien de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti ( MINUSTAH) a procédé, ce mercredi 25 avril, à la remise de l'Ecole Nationale de Cité Soleil, après l'avoir réhabilitée. Dans une cérémonie courte, mais solennelle, les brésiliens ont officiellement remis aux autorités le bâtiment qui leur servait de quartier général.

« La remise de ce bâtiment aux autorités de Cité Soleil est un signe de changement pour la Cité » a déclaré le Colonel Barrosso Magno, commandant du contingent brésilien de la MINUSTAH. « Le travail que nous faisons ici n'est pas au bénéfice des soldats brésiliens mais de la population de Cité Soleil, merci de nous aider» a-t-il dit.

Dans son discours de circonstance, le maire adjoint de Cité Soleil, Gustave Benoît, a rappelé tous les efforts faits par le contingent brésilien pour ramener la sécurité dans la zone ainsi que pour y améliorer les conditions de vie de la population. Remémorant les différentes opérations militaires menées ainsi que les activités humanitaires réalisées, Benoit Gustave a remercié les brésiliens pour cet engagement à l'égard de la population de Cité Soleil. « Aujourd'hui nous pouvons dire que Cité Soleil n'est plus une zone de non-droit. Les Haïtiens comme les étrangers peuvent venir à Cité Soleil, aider la population, grâce aux efforts des brésiliens et de la Police Nationale d'Haïti » a déclaré le maire adjoint.

Cette journée a également vu l'investissement des locaux de la mairie de Cité Soleil par les nouveaux élus. En effet, jusque là, le conseil communal siégeait dans une annexe hors de la commune. L'hôtel de ville porte encore les marques des balles, signes des affrontements qui s'étaient tenus dans la Cité. Cependant, aujourd'hui il est de nouveau fonctionnel, grâce à l'action commune du contingent brésilien, de l'Etat haïtien et de la PNH. Une génératrice l'alimente aussi en électricité.

Malgré les difficultés, les habitants de Cité Soleil veulent profiter de cette ère de paix qui semble s'annoncer. La salle de cinéma est rénovée, l'ancienne « base Jamaica » du chef de gang Evens, transformée en centre culturel, est devenue le rendez-vous quotidien des jeunes, autant de signes qui laissent croire que Cité Soleil est effectivement repartie du bon pied.