Haiti

Haïti-Reconstruction : Résiliation de 6 contrats paraphés par l’ancien premier ministre Bellerive et dénoncés sous le gouvernement de Conille

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

P-au-P, 3 juil. 2012 [AlterPresse] --- Le premier ministre Laurent Lamothe a annoncé le 2 juillet la résiliation de 6 contrats de reconstruction paraphés par l’ancien premier ministre Jean Max Bellerive et dénoncés sous le gouvernement de Garry Conille.

« Six contrats ont été résiliés, soit pour un montant de 118 millions de dollars américains (…) Nous avons jugé que c’est le bon moyen pour la protection du peuple, de l’État et du gouvernement haïtien », a déclaré Laurent Lamothe en marge d’un conseil des ministres tenu à l’extraordinaire.

Peu de temps après avoir brigué le poste de premier ministre en novembre 2011, Garry Conille avait décidé de constituer une commission d’audit pour analyser les contrats de reconstruction signés par l’ancien premier ministre de l’ancienne administration Joseph Jean Max Bellerive.

Le rapport définitif de cette commission a été remis au gouvernement Martelly / Lamothe pour être ensuite acheminé à la Cour supérieure des comptes qui avait déclaré légale la signature des 41 contrats en question.

Néanmoins, elle a fait savoir que le gouvernement avait le droit d’en rayer, surtout les clauses pour lesquelles il n’y a pas eu encore de décaissement.

« Nous avons tourné la page sur la question des contrats, ce problème est résolu. Nous avons considéré les recommandations de la commission du premier ministre Garry Conille et celle de la Cour supérieure des comptes », ajoute Laurent Lamothe qui parle de décision « pondérée et juste ».

Les contrats annulés concernaient des firmes haïtiennes et dominicaines, dont celles du sénateur dominicain Félix Bautista, qui aurait financé pour plusieurs millions de dollars la campagne présidentielle de Martelly et de sa rivale, Mirlande Manigat.

Selon une enquête de la journaliste dominicaine Nuria Pierra, Martelly aurait continué à recevoir de l’argent de la part de Bautista après son accession à la présidence.

La bureaucratie un obstacle…

Par ailleurs Lamothe a exprimé sa volonté de « limiter » la bureaucratie dans le pays. Selon lui, celle-ci est l’une des raisons qui empêchent « l’atterrissage des projets ».

« C’est un problème qui a toujours existé dans l’administration publique haïtienne », déplore- t- il.

Le premier ministre Lamothe a présenté lors du conseil des ministres tenu à l’extraordinaire, les projets prioritaires de son gouvernement.

Ces projets concernent surtout la reconstruction de batiments publics detruits lors du seisme du 12 janvier 2010, entre autres le parlement, la cour superieur des comptes, le ministere du commerce et de l’industrie, le palais des finances, la Direction générale des impôts (Dgi) et l’hotel de ville de Port-au-Prince.

Des lieux de culture comme le Rex theatre et le Ciné Triomphe seront aussi réhabilités.

Six interventions sont prévues dans le cadre d’un projet d’aménagement touristique de la ville de Jacmel avec un soutien du Venezuela et impliquant notamment la mise au norme et l’agrandissement de l’aeroport.

De plus un parc sportif sera construit dans chaque commune et un parc industriel au morne à cabrit, zone qui accueillera des milliers de "logements sociaux’’, prévoient Laurent Lamothe et son equipe. [ srh kft gp apr 3/6/2012 8:35]