Haiti

Haïti : Rapport hebdomadaire du 25 au 31 octobre 2008

Source
Posted
Originally published
Contexte

Dans le Nord, la grève pour les arrières salaires des médecins résidents (90% du personnel médical) continue à l'Hôpital Universitaire Justinien du Cap-Haïtien en affectant la livraison des services de santé.

Sur les marchés de Miragoâne, Jérémie et Les Cayes, le prix du riz importé reste stable depuis le début d'août (respectivement à 180, 200 et 220 gourdes la marmite). Le prix du transport sur les différents circuits de Jérémie est revenu à la normale suite à l'approvisionnement de la ville en carburant. À noter que le grand sac de charbon a subi une baisse de 100% par rapport à la semaine dernière sur le marché de Miragoâne. Cependant, dans les mêmes zones, en comparant les données de cette semaine à celles du début du mois, le haricot a connu une baisse de 30% alors que le sorgho et le maïs importé ont augmenté respectivement de 33% et 22%. Le maïs importé a connu une hausse de 100% entre août et octobre. La prochaine récolte de maïs est prévue pour avril 2009.

Urgences

Le 28 octobre dans le Centre, le CDGRD a demandé un montant de 446,200.00 Gourdes à la Direction Départementale des Finances au profit de 100 familles victimes des désastres naturels (Maïssade, Thomonde et Cerca La Source) pour réparer leurs maisons. Le montant sera reparti en trois: 126,000 Gdes à 42 familles de Maïssade, 200,000 Gdes à 14 familles de Cerca la Source et 120,200 Gdes à 45 familles de Thomonde. Le CDGRD attend la réponse du Ministère des Finances pour l'exécution.

Gestion de Risques et désastres

Dans la nuit du 29 au 30 octobre, de fortes pluies se sont abattues sur le département de la Grande-Anse. Selon la FAO et le Bureau Agricole Communal de Dame Marie (BAC), 275 mm de pluies ont été enregistrés et ont causé des inondations dans différentes communes dont les plus touchées sont Dame-Marie, Corail (localités de Morne Cayo, Dufond, Nan Vin et Mouline). Bilan: 4 morts à Dame Marie (2 à Ravine Sèche, 1 à Baliverne et 1 Planquette) et 1 disparu. Selon le représentant de la Croix Rouge locale, le village de Ravine Sèche a enregistré 35 maisons détruites, 200 endommagées et 300 personnes sinistrées et logée chez des voisins. Plusieurs têtes de bétail ont été emportées par les eaux (50 à Ravine Sèche et une centaine à Planquette). Le système d'eau potable de Dame Marie est endommagé et pollué et l'école endommagée. A Mouline on a enregistré 12 glissements de terrain, 31 maisons détruites, 307 personnes en abri provisoire à l'Ecole Nationale de Perrier et à l'Eglise de Christ Roi. Une délégation composée par la MINUSTAH, UNPOL, Protection Civile et Directeurs Départementaux s'est rendue à Dame Marie le 31 octobre pour faire une évaluation et déterminer les besoins. Selon le Délégué Départemental le Ministère de l'Intérieur fera parvenir dans les prochains jours, 2 camions de nourriture, des kits de secours, des vêtements et des tentes. Un montant de 75 000 Gourdes a été débloqué par la DPC mais refusé par le Maire ne voulant pas prendre en charge la gestion. La route reliant Jérémie à Dame Marie comporte des risques d'éboulement particulièrement entre Moron et Marfranc (Manuel) où des fissures sont visibles.

Dans le département de Nippes, OXFAM-GB a démarré le 7 octobre des activités post-urgence dans les secteurs de l'eau et assainissement et des infrastructures. Deux autres projets de recapitalisation de petits commerçants et réhabilitation de 100 maisons endommagées sont en attente de financement. Quatre projets ont démarré à Miragoâne, Paillant, Petite-Rivière et Anse-à-Veau entre octobre et décembre, et financés par la BID pour un budget de U$150 000. Un projet d'assainissement (Miragoâne) et un projet de renforcement des systèmes d'adduction (Miragoâne, Petite-Rivière et Anse-à-Veau) sont actuellement en cours. Le projet d'assainissement permet l'embauchage de 150 personnes, recrutées parmi les plus affectés des dernières intempéries et encore dans des abris provisoires. Chaque travailleur perçoit 150 Gourdes par jour de travail. Un projet de recapitalisation de 300 petits marchands et un projet de réhabilitation de 100 maisons sont en attente de financement.

Une réunion du Comité Départemental de Gestion des Risques et des Désastres (CDGRD) de l'Ouest, a eu lieu le 29 octobre pour présenter le bilan partiel des dégâts causés par le passage de Fay, Gustav, Hanna et Ike et faire un état des lieux des activités réalisées. Les intempéries ont fait : 561 morts, 401 blessés, 40 disparus, environ 29 704 familles sinistrées, près 80 écoles endommagées et 10 centres de santé endommagés. Au niveau sanitaire des cas d'infection ainsi que des maladies de la peau sont en train d'être identifiés. Dans le secteur agricole, près de 16 800 mètres linéaires de canaux d'irrigations ont été détruits, des barrages ont été emportés et des aqueducs endommagés. Dans la commune de Cabaret, près de 3 000 hectares de bananiers ont été détruits. Un bilan définitif sera présenté dans la première semaine de novembre.

Dans la rencontre du CDGRD Nippes du 30 octobre, le Délégué Départemental, le Coordonnateur technique (CT) et des représentants de CARE, OXFAM-GB et BUSF (Pompiers Unis Sans Frontière) étaient présents. Le Délégué et le CT ont souligné le manque de coordination avec les responsables de la protection civile dans la distribution de nourriture et certaines interventions faites sur le terrain. En raison de l'absence du secteur publique aucune décision n'a été prise, une nouvelle réunion est prévue dans deux semaines Le cluster relèvement immédiat est en train de finaliser le draft du PDNA (Post Disaster Needs Assessment). La version finale est prévue pour le 7 novembre et la publication pour le 14 du même mois.

Sécurité Alimentaire

Le 30 octobre à Fort-Liberté (Nord-Est), Oxfam GB a lancé officiellement un projet de sécurité alimentaire en réponse à la hausse des prix des aliments. Ce projet, financé par ECHO pour un montant de 1 345 610 Euros, s'étendra de Juillet 2008 à Juin 2009. Les bénéficiaires directs sont la population des communes de Fort-Liberté et Ferrier.

Aide Alimentaire

Une cargaison de 113 MT d'aide alimentaire d'urgence du PAM est arrivée aux Cayes (Sud) le 29 octobre. Un montant de 263 MT est actuellement stocké dans les entrepôts de CARITAS.

Un plan de distribution est en préparation pour les communes de St-Jean, Camp-Perrin, Maniche et Ile-à-Vache (première distribution) ainsi que pour les zones côtières (seconde distribution).

Le 27 octobre dans le Nord Ouest, la MINUSTAH a rencontré le coordonnateur de l'association Vision sur les handicapés du Nord-Ouest (VIHANO). Selon le coordonnateur, la situation des 292 personnes handicapées du département s'est aggravée depuis le passage des dernières intempéries. Les handicapés ont déjà évalué leurs pertes, mais ils n'ont pas encore reçu d'assistance.

Agriculture

Dans les Nippes, la production attendue de la campagne de plantations d'octobre (haricot, chou, carotte) sur les montagnes du Plateau Rochelois ne produira pas des effets considérables sur la situation des ménages vulnérables, selon le représentant de la Coordination Nationale pour la Sécurité Alimentaire (CNSA) car la production résulte très faible. Environ 3 tonnes d'haricot et 70Kg de cultures maraîchères (chou et carottes), fournis par la FAO à la DD/Agriculture, ont été distribués à 1 000 petits planteurs à très faible revenus des communes de Paillant et de Petite-Rivière. Généralement 40% de cette production est destinée à l'autoconsommation et les 60% pour la création de réserve pour la prochaine campagne (février). Cependant au niveau des centres urbains et dans les zones situées en basse altitude la situation alimentaire est plus critique car les gens ne disposent pas d'alternatives pour mitiger cette situation. Il peut être estimé que 50% des ménages de cette catégorie vivent dans des conditions de haute vulnérabilité.

Education

Le bilan du Ministère de l'éducation fait état de 217,000 enfants directement affectés par la destruction ou les dommages enregistrés sur 964 écoles, dont la majorité sont des écoles nationales (60%). Sachant que l'obstacle principal de l'accès à l'éducation pour les enfants haïtiens est le paiement des frais scolaires, beaucoup plus d'enfants risqueraient de ne pas aller à l'école à cause des pertes enregistrées (financières et matérielles) par leurs familles.

À Gonaïves, la situation est complexe et une rentrée scolaire partielle est prévue pour le 10 novembre. D'une part, les écoles servant d'abris devront être libérées avant cette date et d'autre part, le directeur départemental de l'éducation réclame des engins lourds pour poursuivre le nettoyage de certaines écoles et leur absence ralentit considérablement les progrès effectués à ce jour. Le matériel mis à disposition par l'UNICEF pour le nettoyage des écoles a permis à CARE, AMURT, CRS/CARITAS et OIM de nettoyer plus de 150 écoles. Les scouts d'Haïti ont également participé au nettoyage de certaines écoles aux Gonaïves et à Cabaret avec le soutien de l'Ambassade de France. Ils prévoient également des réhabilitations mineures comme la réparation des circuits électriques et la peinture. La mise en place de certains mécanismes techniques de support au MENFP est en discussion pour renforcer la réponse du secteur. Le plan stratégique de relèvement (PDNA) contribuera aux efforts du secteur.

L'UNICEF supporte également des interventions d'appui à 2,000 enfants vulnérables à Cabaret à travers AME-SADA et des activités de réhabilitation de 15 écoles dans le département de l'Ouest sont conduites à travers CRS.

De plus, le Groupe Sectoriel de l'Éducation (GSE) composé de tous les partenaires techniques et financiers du secteur propose que la coordination Politique soit entièrement assurée par le groupe et que la coordination opérationnelle se fasse à travers l'approche Cluster avec les partenaires ONG et le système des Nations Unies.

Environnement

Au Cap-Haitien (Nord), l'OIM est en train d'exécuter un projet de reboisement sur la route de l'Aviation. Le projet, au profit de 200 familles, a été financé par l'USAID (USD 5,110) et a démarré en septembre 2008, terminant en novembre prochain. Le projet consiste à planter 700 plantules (arbres fruitiers et forestiers) dans les cours des bénéficiaires.

Infrastructure

Au Cap-Haitien (Nord), OIM est en train d'exécuter un projet de construction de canal de drainage en maçonnerie à Shadda II. Ce projet d'une durée de 3 mois (septembre à novembre 2008), sera financé par USAID (USD 31,890) et consiste dans la construction d'un canal de 989 m de longueur par 1,60 m de largeur. Le projet emploi 170 personnes de la zone pendant la période du projet. OIM a également démarré en septembre dernier, un projet de bétonnage de 123 m de long par 7,5 m de large à la rue Turelle de cité Chauvelt. Ce projet, financé par USAID pour un montant de USD 38,220 au profit de 85 bénéficiaires direct, terminera en novembre 2008.

Nutrition

Dans le Sud-Est, le 24 octobre un agent sanitaire et le CASEC de la communauté de Baie d'Orange (Belle Anse) ont informé le coordinateur du CCGRD que 10 personnes sont mortes de faim dans la section. Informé à son tour par le CCGRD, le jour suivant, Oxfam GB a effectué une première évaluation avec une équipe de 7 personnes et ont fourni une provision d'aquatab et ORS pour une intervention urgente et ont constaté une situation de malnutrition sévère. Le 26 octobre Oxfam GB conduit une évaluation rapide sur le terrain avec des interventions de secours (distribution de rations alimentaires, aquatabs, sachets d'ORS, et savon). Ont été distribués aussi des bouteilles d'eau potable pour les médicaments, 10 matelas, une génératrice et de l'essence pour faciliter l'équipe de Terre des Hommes (TdH) dans le traitement des enfants malades. Le 29 octobre un spécialiste en nutrition de TdH a établi une clinique d'urgence en nutrition pendant 3 jours. Un total de 317 enfants a été consulté et 100 cas de malnutrition aigus ont été confirmés (55 cas modérés et 45 sévères dont 25 cas compliqués). Le 31 octobre ces 21 enfants ont été évacués pour gestion thérapeutique, 8 vers Port-au-Prince et 13 vers Les Cayes (Sud).

A Gonaïves ACF (avec le support de UNICEF) a commence une enquête nutritionnelle sur la ville. Les résultats sont attendus la semaine prochaine. MSFB et MDMF ont continue avec les cliniques mobiles en ville et dans les communes des alentours.

Santé

Le 22 octobre à Fort-Liberté (Nord-Ouest), Le PAM a rencontré représentants de 12 institutions de santé du département pour évaluer l'efficacité du produit BB VANYAN, objet de ses distributions. Le produit sert à alimenter et à réduire l'anémie chez les enfants de 6-24 mois. Selon le PAM, considérant les 6 mois de distribution par les 12 institutions, le BB VANYAN s'est révélé efficace. Les résultats de l'évaluation finale détermineront la continuation du projet.

Coordination de Développement

Une rencontre de suivi s'est tenue avec la Direction Départementale de la Planification et Coopération Externe (DD/DPCE) Sud afin de mettre au point la reprise des activités de concertation après la gestion des désastres du mois dernier. Une réunion du Sous-comité du DSNCRP composé des Directeurs départementaux a eu lieu le 17 octobre sur la question des structures nécessaires pour la mise en œuvre de la stratégie. L'établissement des Tables de concertation communales (TCC) devait se réunir afin de définir les projets de développement. Seul les TCC d'Aquin et Port-Salut ont été créés à travers des fonds QIPs mais restent non fonctionnels dû au manque d'appui. La DD/DPCE prévoit une séance d'information pour les maires afin de promouvoir la mise en place des TCC. Une réunion de la Table de concertation départementale est planifiée pour le 6 novembre.

Le 24 octobre 2008, a eu lieu, une rencontre extraordinaire de la Table de Concertation Départementale (TCD) du Nord-Est. L'objectif de cette rencontre était de valider les résultats de l'enquête menée sur la vulnérabilité des zones à risque du Nord-Est. L'enquête a été réalisée par le FAES dans 4 communes (Ouanaminthe, Sainte Suzanne, Carice et Terrier-Rouge). Les résultats serviront de base de données pour les zones à risques du Nord-Est.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.