Haiti

Haïti : l'opération Croix-Rouge et Croissant-Rouge monte en puissance

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
L'opération de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge en réponse au tremblement de terre qui a ravagé Haïti la semaine dernière prend de plus en plus d'ampleur, secours, équipements et personnel continuant d'arriver à un rythme soutenu.

Depuis la catastrophe, plus de 400 employés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ont déjà rallié Port-au-Prince, dont 180 environ détachés par des Sociétés nationales des Caraïbes et de l'Amérique du Sud. Mais ce sont toujours les volontaires de la Croix-Rouge haïtienne qui sont en première ligne des efforts d'assistance, travaillant sans relâche en dépit des cruelles pertes subies par nombre d'entre eux.

"C'est une catastrophe dont nous ressentirons les effets pendant des années, et le souvenir de tout ce que nous avons perdu ne s'effacera pas avant très longtemps", a déclaré Michaele Gedeon, président de la Croix-Rouge haïtienne. "Nous ne vous remercierons jamais assez pour l'aide apportée à notre pays", a-t-il ajouté.

A ce jour, au moins 77 tonnes de secours Croix-Rouge et Croissant-Rouge sont arrivées sur place, soit l'aéroport de Port-au-Prince, soit par route via Saint-Domingue, la capitale de la République dominicaine voisine. Cela inclut sept des seize unités d'intervention d'urgence (ERU) mobilisées.

"Dans l'immédiat, notre priorité réside dans l'assistance médicale en faveur des milliers de personnes blessées dans le tremblement de terre, ainsi que dans les efforts de prévention des maladies infectieuses", déclare Yasemin Aysan, secrétaire général adjoint de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge en charge des interventions en cas de catastrophe et du relèvement.

Quelques faits et chiffres sur l'opération

Hier, 17 janvier, une unité eau et assainissement de la Croix-Rouge espagnole a produit 120 000 d'eau purifiée qui ont été ensuite distribués par les volontaires de la Croix-Rouge à quelque 24 000 personnes dans six quartiers de la capitale. Dans les jours à venir, la capacité de production et de distribution d'eau potable de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge devrait atteindre 200 000 à 400 000 bénéficiaires quotidiens.

Un hôpital de campagne déployé par les Sociétés de la Croix-Rouge norvégienne et canadienne est maintenant opérationnel dans l'enceinte de l'hôpital universitaire de Port-au-Prince. D'une capacité de 70 lits, il peut traiter environ 200 blessés par jour. Un autre, d'une capacité de 250 lits, entrera en service dans le courant de la semaine.

Deux unités mobiles de soins de santé de base sont également en fonction. Déployées par les Sociétés de la Croix-Rouge allemande et finlandaise, elles sont conçues pour assurer des soins préventifs et curatifs à environ 30 000 personnes chacune. Une troisième arrivera d'ici quelques jours.

Des distributions de secours vont démarrer dans la journée au bénéfice de quelque 60 000 familles qui recevront des colis contenant des articles d'hygiène, des ustensiles de cuisine, des bâches goudronnées, des moustiquaires et autres articles de première nécessité.

A ce jour, plus de 500 tonnes d'assistance ont été mobilisées et devraient arriver sur place dans les jours à venir.

La Fédération internationale a publié un appel d'urgence de 105,7 millions de francs suisses (USD 103 millions / EUR 73 millions) visant à assister 300 000 personnes pendant trois ans.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) fournit de l'eau potable à environ 7500 personnes dans trois camps de fortune. Il a également aménagé des latrines pour un millier de personnes dans le quartier Delmas et procuré à la Croix-Rouge haïtienne du matériel pour dix postes de premiers secours installés à travers Port-au-Prince et dans ses environs. Six camions transportant près de 40 tonnes de fournitures médicales du CICR destinées aux hôpitaux et cliniques locaux sont arrivés dans la capitale haïtienne dimanche 17 janvier. Une seconde équipe d'intervention rapide du CICR est attendue d'ici un ou deux jours. Elle viendra renforcer les ressources déjà en place dans les domaines de la médecine légale, de la recherche de personnes, des soins infirmiers, de la communication et de la logistique.

Au 18 janvier, plus de 22 000 personnes s'étaient enregistrées sur le site web spécial du CICR (www.icrc.org/familylinks) ouvert le 14 à l'intention des personnes sans nouvelles de proches.

Pour plus de détails sur l'opération, nous vous invitons à vous connecter sur le lien suivant: http://www.ifrc.org/haiti