Haiti

Haïti : Le rôle de la MINUSTAH face aux besoins urgents de la population

Source
Posted
Originally published
Une étape importante de la vie politique d'Haïti a été franchie avec la fin du processus électoral entamé le 07 février 2006, date de l'élection présidentielle. La stabilité politique acquise, Haïti et ses partenaires internationaux s'attèlent aux grands chantiers post-électoraux. Simultanément, nombre d'habitants de certains quartiers de Port-au-Prince -Cité Soleil, Martissant, Bel Air et autres-, ainsi que des régions du pays aspirent, de façon quotidienne, à la réponse en faveur de leurs besoins sociaux urgents. Conformément à son mandat d'appui au gouvernement, la MINUSTAH œuvre pour y remédier.

Avec plus de 8 millions d'habitants, Haïti, pays de la Caraïbe, est en proie à d'importantes difficultés économiques et sociales. Nombre des populations de ses quartiers démunis font, en effet, face à d'importants besoins, parmi lesquels l'accès à l'eau potable, aux structures sanitaires et d'éducation, des besoins relevant de l'urgence. "Tout est à refaire", comme le fait remarquer le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général pour les Affaires humanitaires et de développement, Joël Boutroue,

En effet, conscient de l'ampleur des besoins urgents et à long terme de la population, Joel Boutroue, par ailleurs Représentant résident du PNUD et Coordonnateur du Système des Nations Unies, effectue, à l'instar des autres responsables de la MINUSTAH, des visites d'informations auprès des élus haïtiens de par les régions du pays. Objectif de ces rencontres, identifier, ensemble avec les autorités du pays, les attentes de la population, en général, et des couches démunies, en particulier, afin d'y apporter des réponses idoines.

Parallèlement à ces efforts d'évaluation, des actions sont menées au profit des couches sociales les plus défavorisées. Aussi, Cité Soleil, un des grands bidonvilles de la capitale, bénéficie-t-elle de divers projets sociaux, certains étant actuellement en phase d'exécution. Entre autres réalisations en cours figurent, selon le Représentant spécial adjoint, "des projets d'assainissement, des projets avec la Centrale Autonome Métropolitaine d'Eau Potable, d'autres de renforcement des cantines scolaires, ou relatifs à la protection de l'enfance sont en cours. De plus, beaucoup d'acteurs sont en oeuvre à Cité Soleil. Il faut maintenant agrandir à d'autres quartiers et non seulement ceux de Port-au-Prince".

Par ailleurs, un tableau d'axes et de projets spécifiques prioritaires vient d'être finalisé par la MINUSTAH, le Ministère du Plan ainsi que des agences non gouvernementales travaillant dans le développement. Ce tableau vise à articuler les actions des différents acteurs humanitaires. "On a réussi au bout de deux mois d'efforts à avoir un consensus sur les projets à exécuter. Ces projets seront la base d'autres relativement à court terme, mais qui sont les fondations de projets de développement", souligne Joel Boutroue.

La MINUSTAH ambitionne, pour sa part, de multiplier et de matérialiser les projets dans un cadre structuré dans les prochains mois. Pour cela, elle dispose de moyens financiers, "des points de départ", selon Boutroue, pour qui la MINUSTAH possède surtout des ressources humaines très importantes. "La MINUSTAH joue un rôle de soutien et d'accompagnement des efforts des autorités à tout les niveaux qui est incomparable", souligne Joel Boutroue.