Haiti

Haïti : Le Commissaire de la UNPol visite les Gonaïves

Source
Posted
Originally published
Le Commissaire de la UNPol, Mamadou Muntanga Diallo, a effectué, le 12 juin, une visite aux Gonaïves, dans le département de l'Artibonite. Cette visite intervient trois semaines après le lancement des opérations policières en vue de rétablir l'Etat de droit dans cette région du pays. Outre les forces de la MINUSTAH, le commissaire Diallo y a rencontré les autorités locales dont le Directeur départemental de la PNH et le Délégué Départemental de l'Artibonite.

M. Diallo a été accueilli, à son arrivée, par le Commandant régional de la UNPol aux Gonaïves, Jean Jacques L'Hour. Après avoir félicité les membres da la Police MINUSTAH pour ces premiers résultats obtenus, M. Diallo a mis en garde contre une jubilation prématuré: «nous avons guéri les symptômes, mais les causes de la maladie sont toujours là. Il faut maintenant maintenir la pression pour ne laisser aucune possibilité aux personnes recherchées de réoccuper le terrain », a-t-il précisé.

Pour Mamadou Muntanga Diallo, « nous avons rétabli la sécurité aux Gonaïves, mais ce n'est qu'un début (...) Tant que toutes les personnes recherchées par la justice ne sont arrêtées, nous ne lâcheront pas la pression». Aussi, le Commissaire de la UNPol a-t-il appelé les autres composantes de MINUSTAH à contribuer à renforcer les acquis: «les actions policières doivent être suivies des actions sociales et notamment d'une amélioration au niveau de la justice».

S'entretenant avec le Délégué Départemental de l'Artibonite, Marc Elie Saint Hillien, le Commissaire de la UNPol a rappelé le rôle d'appui de la MINUSTAH aux autorités haïtiennes, notamment en vue d'atteindre les objectifs définis par le Gouvernement. A l'occasion, le Délégué Départementale a exprimé sa satisfaction relative à la détermination de la MINUSTAH à aider à rétablir la paix aux Gonaïves. «Cette population a beaucoup souffert, nous ne sommes qu'au début d'un processus de changement », a-t-il souligné.

M. Diallo s'est ensuite entretenue avec le Directeur départementale de la PNH, Orelius Godson ; une occasion pour le Commissaire de rendre hommage à la PNH dont les agents, sans être suffisamment équipées, «sont des vrai héros dans la lutte contre la criminalité qui ont payé un prix fort la paix ». M. Orelius, a pour sa part, salué « la coopération parfaite existant entre la PNH et les unités de MINUSTAH ».

Dans un tour d'horizon des difficultés rencontrées, le Directeur départementale de la PNH a fait état de l'insuffisance de l'espace de détention. « Actuellement, 155 personnes sont gardées à vue au commissariat dans un espace inadéquat », a-t-il déploré.

L'engagement de la population

« Nous ne cessons pas de recevoir des information de la part de la population », a poursuivi M. Orelius. Non seulement la population fait de plus en plus confiance à la PNH, mais les policiers, également, gagnent en respect. Désormais, les agents de la PNH circulent plus librement dans les quartiers chauds, et ce sont les criminels qui ont peur », a fait observer, satisfait, Orelius Godson.

En effet, les descentes quasi-quotidiennes dans les quartiers chauds des forces de la Police Nationale d'Haïti appuyées par la MINUSTAH ont permis d'arrêter plusieurs chefs de gang recherchés et de saisir des quantités importantes d'armes, de drogue et de l'argent.

Cette première visite du Commissaire de la UNPol aux Gonaïves coïncide avec le 12è anniversaire de la PNH.