Haiti

Haïti : Le chef de la MINUSTAH appelle à la responsabilité des partis politiques

Source
Posted
Originally published
P-au-P, 29 juil. 05 [AlterPresse] --- Le représentant du Secrétaire général des Nations Unies en Haïti, le chilien Juan Gabriel Valdés, a appelé les partis politiques haïtiens à jouer pleinement leur rôle en se dotant de vrais programmes politiques en vue du développement économique et social du pays.
« Ce n'est pas aux Nations Unies de faire un programme pour le gouvernement. C'est aux partis politiques, c'est à la société civile, c'est aux organisations sociales haïtiennes » de travailler ensemble afin de reconstruire leur pays en proie à d'énormes difficultés, a souhaité Valdés.

Le diplomate chilien a fait ces déclarations le 27 juillet à l'occasion d'un atelier de travail organisé par le gouvernement de transition sur le Cadre de Coopération Intérimaire (CCI).

Valdes reste persuadé que les partis politiques haïtiens ont toutes les ressources humaines nécessaires et compte les aider à trouver les moyens techniques pour prendre des décisions utiles à Haiti. « Ce que les Nations Unies vont faire c'est de donner tous les moyens techniques possibles et de parler aux bailleurs de fonds pour rassembler les fonds nécessaires à la reconstruction d'Haïti », a-t-il signalé.

Le responsable onusien s'est par ailleurs prononcé sur l'effectif réduit de la force de police haïtienne, considérant qu'il est insensé d'avoir environ 4.000 policiers pour une population de 8 millions d'habitants.

« Le Chili a une population de 15 millions d'habitants. C'est à peu près le double d'Haïti. Nous avons 60.000 policiers. Vous avez 7 millions d'habitants, vous avez 4 mille policiers. C'est clair que vous devriez avoir au moins 25.000 à 30.000 policiers », a-t-il estimé.

Valdés a renouvelé l'engagement de la communauté internationale à appuyer le développement économique et politique d'Haïti en réaffirmant la détermination des Nations Unies à convaincre les donateurs internationaux en vue de débloquer les fonds promis à Haiti lors de la conférence des bailleurs à Washington en juillet 2004.