Haiti

Haïti : L'autodéfense enseignée aux femmes de Miragoâne

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
La prévention contre la violence physique et sexuelle à l'égard femmes ainsi que les techniques de l'autodéfense ont été les thèmes traités lors d'une formation au Centre Multimédia de Miragoâne (Nippes). Ce séminaire a été réalisé les 3 et 4 novembre à l'intention d'une centaine de femmes membres d'organisations de la société civile et du secteur public.

Ce séminaire de 2 jours a été animé par les officiers de la Police des Nations Unies, Touré Rufin et Sadik Koken, respectivement Responsable de formation pour l'Unité Départementale de Maintien d'Ordre (UDMO) et Responsable de sécurité au wharf de Miragoâne. L'inspecteur municipal Henry Jean Brunel, affecté au Commissariat de Miragoâne, figurait également parmi les conférenciers.

De l'avis de nombre d'intervenants, « se défendre en cas d'agression est un droit inaliénable et la majorité des victimes sont des femmes ». L'autodéfense dans de pareilles situations peut se faire soit par la méthode préventive ou par l'application des techniques défensives.

Ainsi, l'officier Touré Rufin conseille-t-il aux femmes de mettre en application certains conseils, tels qu' « éviter de rester seule dans des milieux douteux, être attentives aux personnes qui semblent vous suivre et appeler, de préférence, des numéros d'urgence pour avoir de l'aide... ».

« Ces précautions limitent notre liberté mais se défendre est une question de survie », avance Touré Rufin. Il a souligné également que chaque femme a la capacité de se défendre. « Ne connaissant pas l'intention de l'agresseur, tous les moyens sont bons pour pouvoir s'en sortir», a-t-il conclu.

Pour sa part, l'inspecteur Brunel encourage les femmes victimes de toute sorte d'agression à porter plainte par devant les instances compétentes.

Par ailleurs, des simulations ont été faites permettant aux femmes d'essayer différentes stratégies pour arrêter un agresseur, avant que la situation ne devienne trop dangereuse.