Haiti

Haïti : La MINUSTAH construit une rampe maritime à Port-Salut

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies et chef de la MINUSTAH, Hédi Annabi, a procédé le 22 décembre à l'inauguration d'une rampe sur le littoral de la ville de Port-Salut (département du Sud). Cette action s'inscrit dans le cadre des efforts de pour un meilleur contrôle des frontières maritimes haïtiennes.

galerieLa rampe a été construite durant 2 mois et demi par des ingénieurs de la Section d'Ingénierie de la MINUSTAH et de la Compagnie de Génie brésilienne (BRAENGCOY). Réalisée en béton, elle mesure 75 mètres de long et 10 mètres de large. Les travaux ont été financés à hauteur de USD 150.000 environ par la Section d'Ingénierie de la MINUSTAH.

Avec cette construction, les bateaux de patrouilles peuvent être mis à l'eau plus rapidement depuis cette partie de la région sud du pays. A l'aide d'un véhicule, les bateaux sont glissés dans la mer sans grosses manœuvres ou grand effectif humain.

Aussi, cette nouvelle structure « va permettre aux militaires du contingent uruguayen chargé du contrôle de la mer (URUMAR) de pouvoir patrouiller les eaux territoriales haïtiennes afin d'empêcher des activités illicites et illégales telles que : le trafic de la drogue, le trafic d'armes et d'autres activités liées au banditisme ».

Comme le souligne le capitaine Alejandro Reich, Commandant adjoint de URUMAR, « cette rampe va nous permettre d'atteindre la mer sans ambages afin d'appuyer la Police Nationale d'Haïti dans ses patrouilles maritimes visant non seulement à dissuader les activités illicites et criminelles, mais aussi aider le Gouvernement haïtien à avoir un meilleur contrôle de ses frontières »,

Il en a profité pour informer sur l'aire d'action du contingent uruguayen. « URUMAR ne contrôle pas seulement les eaux haïtiennes de Port-Salut ; nous sommes présents également aux Gonaïves, à Jacmel, à Port-au-Prince et à Fort Liberté ».

Assistant à la cérémonie d'inauguration, le Représentant spécial a souligné l'importance que revêt cette rampe dans le cadre du nouveau mandat de la MINUSTAH. « Appuyer la PNH dans des patrouilles maritimes et le contrôle des frontières pour aider le gouvernement haïtien à combattre les trafics illicites est l'un des axes prioritaires du mandat de la MINUSTAH », a-t-il soutenu ajoutant que ces travaux visent à renforcer la sécurité du pays.

Dans le cadre d'un redéploiement de la Force militaire de la MINUSTAH -pour mieux adapter et coordonner ses actions de sécurité et de stabilité dans le pays- un « commandement maritime », confié au contingent uruguayen, a été établi à Port-Salut depuis le mois d'octobre dernier. Celui-ci a pour mission de continuer à appuyer les gardes côtes des frontières haïtiennes du point de vue opérationnel.

En effet, dans sa la résolution 1892, le Conseil de Sécurité recommande à la MINUSTAH de «continuer ses patrouilles le long des frontières maritimes et terrestres pour appuyer les activités de la Police nationale d'Haïti qui visent à assurer la sécurité des frontières ». Il encourage également la Mission à « poursuivre ses entretiens avec les autorités haïtiennes et les États Membres intéressés pour évaluer les menaces présentes le long des frontières terrestres et maritimes d'Haïti ».

Rédaction : Jean Kechnord Edmond

Edition : Hugo Merveille