Haiti

Haïti - Elections : Autour d'une journée nationale d'enregistrement des électeurs

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
P-au-P, 25 juil. 05 [AlterPresse] --- Des milliers d'Haïtiens et d'Haïtiennes se sont mobilisés ce 24 juillet dans diverses régions du pays à l'occasion de la Journée nationale d'enregistrement des électeurs et électrices, organisée par le Conseil Electoral Provisoire (CEP) et ses partenaires, dans l'objectif de retirer leur carte d'identification nationale [ci-devant carte électorale].
A Port-au-Prince, le plus grand centre d'enregistrement pour ce 24 juillet était celui de la Place Jérémie à Carrefour Feuilles (Sud-est de la capitale). Animation musicale, distribution de t-shirt, ont ponctué cette « journée de mobilisation, de sensibilisation et d'orientation » qui a drainé des gens de diverses couches sociales.

Les autres bureaux éparpillés dans les divers quartiers de Port-au-Prince, hormis les quartiers réputés de non droit, ont fonctionné normalement grâce aux dispositifs de sécurité mis en place par les responsables. Cependant, les centres placés au niveau des bureaux publics, comme la compagnie des Télécommunications d'Haïti (TELECO), n'ont pas été retenus.

« Ici, nous avons inscrit beaucoup d'électeurs, beaucoup d'électrices. Les femmes sont vraiment décidées à retirer leur carte d'identification nationale », a déclaré à AlterPresse un responsable de bureau d'enregistrement. Le bilan de cette journée n'est pas encore disponible.

Les futurs inscrits ont passé plusieurs heures en ligne avant d'arriver aux comptoirs d'enregistrement. Certains se sont montrés impatients.

A l'Académie de Police sur la Route de Frères (Est de la capitale), au siège de l'Office Nationale d'Assurance Vieillesse (ONA - centre), à Musseau (est) et à Delmas 33 (nord), de nombreux citoyens et de nombreuses citoyennes ont été remarqués à la file indienne.

Le 22 juillet, le Ministère à la Condition Féminine et aux Droits de la Femme (MCFDF) avait organisé une journée nationale d'inscription d'électrices dans l'objectif de faciliter une large participation de femmes au processus électoral. Cette journée a été un succès énorme, selon une responsable du service de communication au MCFDF interrogée par AlterPresse.

Jusqu'à cette date, on savait que le nombre d'inscrits sur les registres électoraux se situait à environ 600.000.