Haiti

Haïti : De nouvelles opérations aux Gonaïves

Source
Posted
Originally published
Quatorze personnes interpellées : c'est le bilan d'une opération menée, le 14 juin, par la Police Nationale d'Haïti (PNH) avec le soutien des forces policières et militaires de la MINUSTAH dans le quartier Raboteau, aux Gonaïves (département de l'Artibonite).

A la demande de la PNH, les forces de la MINUSTAH ont coordonné, le jeudi 14 juin, une opération de « bouclage et de contrôle généralisé des personnes et des lieux » dans le quartier Raboteau de Gonaïves. Après la sécurisation du périmètre par les casques bleus argentins, les Unités spéciales de la Police haïtienne, soutenues par la Police des Nations Unies (UNPol), ont pénétré le quartier.

L'objectif de cette action était de mener des opérations ciblées par les investigateurs de la PNH. Les agents de l'Unité de Police Constituée (FPU) pakistanaise ont, conjointement avec les UDMO de la PNH, procédé au ratissage de la zone. Cette opération a conduit à l'arrestation de 14 personnes pour recel de vol et d'association de malfaiteurs. Lors de l'inspection d'une habitation, un sachet contenant 20 grammes de poudre blanche a été trouvé sur place. Trois motos volées ont, en outre, été récupérées.

Au cours de cette action, une information a indiqué la présence d'un individu recherché dans un centre de santé de la localité. Le lieu a été aussitôt investi et bouclé par les forces sécuritaires. Les personnes à l'intérieur du bâtiment ont exécutées les instructions de la PNH.

Félicitant les forces de l'ordre pour une opération d'une telle envergure aux Gonaïves, le Délégué Départemental de l'Artibonite, Marc-Elie Saint-Hillien, a souligné qu' « il faut maintenir la pression tant que toutes les personnes recherchées ne sont pas appréhendées ». La population des Gonaïves a, une nouvelle fois, accueilli favorablement cette action sécuritaire, à travers notamment des applaudissements et des cris de joie, en guise de remerciement aux forces conjointes de sécurité.

La pression sur les criminels est quasi constante dans l'Artibonite. La veille de cette opération, la section UDMO de la PNH avait fait une descente dans le quartier de Descahos. Cette action, menée sur la base d'informations reçues, avait permis d'appréhender trois individus dont un fait actuellement l'objet d'un mandat d'amener pour assassinat.