Haiti

Haïti au coeur d'une réunion du Groupe de Rio

Source
Posted
Originally published
Les pays latino-américains et caraïbéens veulent mettre fin à l'instabilité du pays

Les ministres des affaires étrangères du Groupe de Rio, qui réunit 18 pays d'Amérique latine et de la Communauté Caraïbe (CARICOM), débatteront le week-end prochain à Buenos Aires, des actions à entreprendre en vue de parvenir à la stabilisation de la situation en Haïti.

La reconstruction économique du pays sera également abordée à la réunion ministérielle, organisée dans la perspective du sommet des chefs d'Etat et de gouvernement du groupe de Rio. Ce sommet se tiendra les 25 et 26 août, dans un hôtel aristocratique de la ville argentine de Bariloche, située dans la région de Patagonie.

La mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) dont le commandement militaire est assuré par le Brésil, a été ces derniers jours, appelée à faire preuve de vigilance et d'engagement en raison de la montée spectaculaire de la violence à Port-au-Prince, marquée notamment par une multitude d'enlèvements et la fuite massive à l'étranger de nombreuses familles terrorisées alors que le pays se prépare à élire ses nouveaux dirigeants à la fin de l'année.

Le Groupe de Rio est notamment constitué du Brésil, de l'Argentine et du Chili, trois pays qui jouent depuis l'année dernière un rôle politique et militaire majeur dans le processus de transition démocratique enclenché en Haïti à la chute de Jean-Bertrand Aristide, le 29 février 2004. La République Dominicaine et le Guyana, représentant de la CARICOM, font également partie du groupe des 18 engagé dans des négociations ardues avec les Etats-Unis sur l'établissement de la zone de libre-échange des Amériques (EZLN), s'étendant de l'Alaska à la Terre de Feu.

Sur le plan politique, de nouvelles donnes ont aussi marqué les relations internationales dans cette partie du monde. Lors de la dernière assemblée générale de l'Organisation des Etats américains (OEA), les 14 pays de la CARICOM s'étaient joints à un groupe de 11 pays latino-américains pour présenter une alternative aux propositions des Etats-Unis relatives à un "monitoring de la démocratie en Amérique latine".

Il convient aussi de signaler que la réunion du Groupe de Rio sera également consacrée à la préparation du prochain sommet des Amériques qui doit se dérouler les 5 et 6 novembre 2005, à Mar del Plata, en Argentine, en présence des chefs d'Etat et de gouvernement de tous les pays du continent, à l'exception de Cuba.