Haiti

Haïti / Alpha : Au moins 12 morts

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
P-au-P., 25 oct. 05 [AlterPresse] --- Les autorités haïtiennes ont dénombré 5 autres morts dans le département des Nippes à la suite du passage de la tempête tropicale Alpha, a confirmé à AlterPresse la Directrice de la Protection Civile, Alta Jean-Baptiste.

« Nous avons une équipe qui travaille sur les dégâts causés par la tempête Alpha et en temps utile nous informerons la population » sur le dernier bilan officiel, a déclaré Jean Baptiste dans une courte entrevue téléphonique à AlterPresse.

Ce nouveau bilan porte à 12 le nombre de personnes tuées après le passage sur Haïti du cyclone Alpha qui s'était transformé le 23 octobre en dépression tropicale. Le 24 octobre 2004, le Bureau de la Protection Civile avait communiqué un bilan provisoire d'au moins 7 morts. Le Ministre de l'Intérieur et des Collectivités Territoriales avait annoncé des actions immédiates pour secourir les victimes.

« Nous devons mener des actions immédiates pour protéger la vie des gens et leur donner à manger », affirme Magloire. Les évaluations se poursuivent, indique le ministre, de manière à déterminer les actions à entreprendre.

Dans l'intervalle, Haïti n'a pas n'a pas à craindre de nouvelles inondations, selon Rony Sémexant. Toutefois, le météorologue prévoit des fines pluies sur les départements du Nord-Ouest, du Nord et de la Grand'Anse pour cet après-midi du 25 octobre.L'inaccessibilité de certaines régions est susceptible de compliquer les opérations de secours, estime le fonctionnaire.

« Le gouvernement s'engage et a déjà fait une demande d'aide auprès de la communauté internationale pour essayer de résoudre ce problème », ajoute-t-il. En plus des 12 morts recensés, les responsables du Secrétariat Permanent de Gestion des Risques et des Désastres (SPGRD), ont fait état de 4 disparus, 11 blessés, 435 familles sinistrées, 189 maisons détruites et 208 maisons endommagées.

Après Wilma, Alpha est la 22e tempête de la saison dans l'Atlantique. D'après le National Hurricane Center (Centre National des Ouragans), basé à Miami, Wilma est devenu l'ouragan le plus puissant jamais observé dans l'Atlantique.

La saison des ouragans disposant encore de près d'un mois devant elle dans l'Atlantique, les météorologues s'attendent à ce que ce record soit dépassé cette année. Wilma étant le dernier nom de la liste élaborée par les autorités météorologiques, celles-ci ont choisi de recourir à l'alphabet grec pour baptiser les prochaines tempêtes.