Haiti

Haïti : Le Canada octroie 2.8 millions de dollars américains pour des projets dans le Nord-est

Source
Posted
Originally published
P-au-P, 26 juil. 05 [AlterPresse] --- Le gouvernement du Canada et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en Haïti ont signé ce 26 juillet à Port-au-Prince un Protocole d'Entente estimé à 2.8 millions de dollars américains pour financer un projet de développement local dans le Nord-est d'Haïti.
Ce projet, dont le financement est assuré par l'Agence Canadienne pour le développement International (ACDI), entre dans le cadre du programme « appui à la gouvernance locale dans le Département du Nord-est » du PNUD et du Fonds d'Equipement des Nations Unies (FENU), a fait savoir Adama Guindo, Représentant Résident du PNUD.

Adama Guindo a salué la contribution, dans beaucoup de domaines, du gouvernement canadien à Haïti depuis l'installation du gouvernement de transition, indiquant que ce pays « joue un rôle de pionnier en terme de financement ».

« Lorsque nous avons signé le document sur les élections, le Canada a été le premier pays à mettre sur la table les 7 millions de dollars canadiens pour qu'on puisse commencer le processus électoral. Je pense que c'est une coopération effective, une coopération qui marche bien au bénéfice des populations d'Haïti », a souligné Adama Guindo.

Selon les responsables, le programme « appui à la gouvernance locale dans le Département du Nord-est en Haïti » a contribué à une réduction de la pauvreté par l'amélioration de l'accès aux services collectifs de base et aux ressources productives auprès de 100,000 habitants résidant dans quatre communes frontalières du département du Nord-est : Capotille, Ouanaminthe, Mont-Organisé et Carice.

Le Chef de la Coopération Canadienne en Haïti, François Montour, s'est dit « très heureux d'annoncer la contribution du Canada à un projet extrêmement important » et a du même coup renouvelé l'engagement de son pays à « appuyer les Haïtiens et Haïtiennes de ces communes dans cet effort de développement ».

Le Chef de la Coopération Canadienne en Haïti, qui se dit conscient de l'importance du développement rural dans la reconstruction d'Haiti, « pense qu'il faut souhaiter un retour de la population haïtienne vers les zones rurales ». Mais ce retour, a-t-il précisé, ne pourrait s'effectuer que par un développement accru et une planification intégrée entre le secteur privé, les autorités locales et la société civile.

Le Fonds d'Equipement des Nations Unies est une branche du Programme des Nations Unies pour le Développement qui s'occupe d'investissement, de micro-crédit et de façon générale d'appui à la « gouvernance locale ». Selon Adama Guindo, le FENU finance, depuis plusieurs années, un processus de développement local dans le Nord-est. Ce processus participatif fait intervenir des associations de femmes, de jeunes, des conseillers élus qui, tous, se mettent ensemble pour faire le diagnostic des problèmes et des besoins de leur commune, finalisent et développent un plan de développement local.

Les 2.8 millions de dollars américains du Canada s'ajouteront au budget du nouveau projet du PNUD qui bénéficie également d'une contribution du FENU évaluée à 2.5 millions de dollars américains pour la période 2005-2009.

Le Canada est jusqu'ici l'un des rares pays à respecter ses promesses à Haïti lors de la conférence des bailleurs de fonds déroulée à Washington en juillet 2004 où il s'était engagé à fournir plus de 180 millions de dollars sur deux ans pour soutenir les efforts de reconstruction et de développement en Haïti.