Haiti

Deux ans après le séisme: Les défis de la reconstruction

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Le 12 janvier 2010, un séisme de magnitude 7,3 sur l’échelle de Richter est enregistré à seulement 17 km à l’ouest de port-au-prince. Frappant la zone la plus peuplée de l’île, il provoque la mort de quelque 220 000 personnes et en blesse 300 000 autres. Près de 100 000 immeubles, de 250 000 maisons et de 30 000 commerces sont détruits. Dans la capitale, 1,5 million de sinistrés se retrouvent sans abri. C’est dans un pays en ruines, qui n’a toujours pas entamé sa phase de reconstruction, qu’une épidémie de choléra se propage brusquement en octobre 2010, favorisée par la promiscuité et des conditions sanitaires précaires. Dans les trois premiers mois, 216 000 personnes sont infectées. 4 131 décèdent. Deux ans après le tremblement de terre, ils sont encore 550 000 à vivre dans près de 800 camps de déplacés.

SOLIDARITéS INTERNATIONAL intervient auprès des victimes du séisme dès janvier, d’abord dans les sites de déplacés de la capitale, puis dans la région des Mornes, via des programmes d’amélioration de l’accès à l’eau, à l’hygiène et à l’assainissement, et de sécurité alimentaire. Nos équipes participent à endiguer l’épidémie dans les sites de déplacés en coordonnant leurs actions avec des ONG médicales. Pour sortir progressivement de cette logique d’urgence, SOLIDARITéS INTERNATIONAL entreprend d’accompagner les populations au retour dans leurs quartiers et d’améliorer leurs conditions de vie de manière durable, notamment en proposant des activités de déblaiement et en réhabilitant les infrastructures hydrauliques. Aujourd'hui composées de 16 expatriés et de 122 employés haïtiens, elles mettent en place depuis septembre 2011 un nouveau programme de soutien à la réinstallation des plus vulnérables dans le quartier de Christ-Roi.