Haiti

Deux ans après le séisme, la sécurité alimentaire demeure une grande priorité pour les Haïtiens

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

PORT-AU-PRINCE – Deux ans après le séisme en Haïti, le Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies (PAM), en collaboration avec le gouvernement et ses partenaires a réalisé d’importants progrès dans l’amélioration de la sécurité alimentaire. Beaucoup reste à faire et chaque mois, le PAM continue de fournir une assistance alimentaire à 1,5 million de personnes. En soutien au Programme National de Cantines Scolaires d’Haïti, 1,1 million d’enfants reçoivent des repas nutritifs quotidiens dans plus de 3000 écoles à travers le pays, alors que près de 240 000 enfants de moins de cinq ans et des femmes enceintes ou allaitantes reçoivent des produits spécialisés pour améliorer leur état nutritionnel.

«Le programme de cantines scolaires du PAM permet d’établir des bases solides pour l’avenir d’Haïti en aidant les écoliers à mieux apprendre et à grandir en santé», a déclaré Myrta Kaulard, représentante du PAM en Haïti. «Les mères et les jeunes enfants sont notre grande priorité car une bonne nutrition est la clé d’une vie meilleure pour la prochaine génération», a-t-elle ajouté.

Immédiatement après le séisme de 2010, le PAM a fourni une assistance alimentaire d’urgence à quelque quatre millions d’Haïtiens. Après cette réponse initiale, qui a contribué à éviter une crise alimentaire, le gouvernement d’Haïti a demandé au PAM de mettre en place des programmes visant à soutenir les efforts de reconstruction et à améliorer la sécurité alimentaire au pays.

Le soutien à l’agriculture locale est une des pierres angulaires du programme de rétablissement et permet de développer des liens entre le programme de cantines scolaires et les producteurs locaux de lait, de riz et de maïs. «Des familles et des communautés entières bénéficient de ces liens solides», a dit Myrta Kaulard.

L’an dernier, 57,000 Haïtiens vivant avec le VIH et/ou la tuberculose et leurs familles ont aussi reçu une assistance alimentaire pour favoriser l’adhérence au traitement médical et aider les ménages à composer avec les pertes de revenus des gens affectés par ces maladies.

Après le séisme, les projets d’emplois temporaires du PAM ont permis de créer plus de 200 000 emplois pour des chefs de familles, améliorant ainsi la sécurité alimentaire d’un million de personnes. Ces projets ont aussi aidé le pays à se remettre des conséquences du séisme. Les travailleurs ont été payés en argent, en nourriture ou par une combinaison des deux. Une évaluation du programme a démontré que les salaires versés en argent ont été en majeure partie utilisés pour acheter de la nourriture et ont permis de stimuler l’économie locale. La plupart des projets sont maintenant arrêtés et le PAM cherche activement de nouvelles sources de financement pour redémarrer ce programme.

«Alors que nous rendons hommage aux victimes du séisme dévastateur de 2010 et à leurs familles, chaque jour nous rappelle que notre travail est loin d’être terminé, a déclaré Myrta Kaulard. Nous devons maintenir notre capacité de travailler avec le gouvernement et nos partenaires pour continuer à améliorer la sécurité alimentaire en Haïti. Le PAM est reconnaissant de la générosité de ses donateurs et compte sur leur soutien continu pour aider les Haïtiens à reconstruire leurs vies.»