Des communes frontalières affectées par le passage de l’ouragan Irma Spécial

Report
from Groupe d'Appui aux Rapatriés & Réfugiés
Published on 12 Sep 2017 View Original

Deux morts, quatre blessés, 1500 familles sinistrées, des dizaines de maisons endommagées, tel est le bilan des communes frontalières affectées lors du passage de l’ouragan Irma sur Haïti les 7 et 8 septembre 2017.

Une personne a été tuée à La Hoye Casse, 3ème section de la commune de Lascahobas(Centre). Selon les informations collectées auprès des instances concernées, une trentaine de maisons ont été détruites par des rafales de vent et leurs propriétaires ont été placés dans des abris provisoires. Des centaines de plantations agricoles ont été dévastées. Plus de 200 animaux dont des bœufs, des cabris et des chevaux ont été tués par la montée des eaux du Fleuve Artibonite.

A Thomassique, dans le Haut Plateau central, le passage de l’ouragan Irma de catégorie 5 a fait un autre mort. Il s’agit d’un homme âgé qui a été emporté par les eaux de la rivière Lociane en crue au moment où la victime tentait de la traverser.

Un jeune homme frisant la trentaine est porté disparu à Cerca Cavajal, une autre commune du Haut plateau central.

Dans le département du Nord-est, trois (3) personnes ont été blessées dont deux (2) à Ouanaminthe et une(1) à Fort-Liberté.

Une bonne partie de l’ancien pont frontalier de Ouanaminthe/Dajabon a été coupée. 10 des 25 abris provisoires disponibles dans cette commune, ont accueilli 5994 personnes évacuées.

Un total de 1475 familles sinistrées ont été placées dans des abris provisoires, selon un rapport du Système National de Gestion des Risques et des Désastres de la Protection civile de Ouanaminthe.

Les rivières Marion à Fort-Liberté, Matri à Ferrier et Massacre, à Ouanaminthe ont été toutes en crue. La route reliant le centre-ville de Ferrier à diverses sections communales ont été inaccessibles.

A la frontière de l’Ouest, notamment dans la commune de Fonds-Verrettes, des pluies fines et du vent léger par intermittence ont été constatés. Aucun dégât n’y a été cependant signalé.

A Cornillon/Grand-Bois, toujours dans le département de l’Ouest, des pluies diluviennes se sont abattues sur cette commune frontalière lors du passage du puissant ouragan sans avoir causé de dégâts.

Même cas de figure pour le département du Sud-est, notamment dans la commune d’Anse-à-Pitres où le vent soufflait très fort et la mer a été agitée sans pour autant causer des dégâts.

Soulignons que le dernier bilan de la Protection civile a fait état d’un mort, d’une personne portée disparue et de 17 autres blessées dont 8 dans l’Ouest, 7 dans le Nord et 2 dans le Nord-Ouest. La plupart des victimes ont été légèrement touchées.

Le département du Nord-Ouest a été le plus touché avec plus de 2000 maisons endommagées. L’ouragan Irma a laissé 8015 familles sinistrées notamment dans le grand Nord et l’Ouest en occasionnant des inondations au niveau de vingt-deux communes des départements du Nord, du Nord-est, du Nord-Ouest, du Centre, de l’Artibonite et de l’Ouest. Ces inondations ont été particulièrement provoquées par les eaux pluviales, les crues des principales rivières ou des submersions marines.

La protection civile et ses partenaires ont également procédé à l’évacuation de 12539 personnes vers 81 abris d’évacuation utilisés sur l’ensemble des départements, hormis l’Ouest et le Sud-est. Des milliers d’autres personnes se sont rendues chez des familles d’accueil.

Le GARR appelle la population à rester vigilante durant la saison cyclonique qui doit terminer le 30 novembre prochain.