Haiti

CRS travaille à l’indépendance et à la prospérité d’Haïti

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Catholic Relief Services (membre de la confédération Caritas aux Etats-Unis) collabore à Haïti depuis 50 ans. Au lendemain du tremblement de terre qui a secoué le pays le 12 janvier 2010, les équipes de CRS, qui ont vécu la catastrophe, prêtaient main forte aux survivants.

Notre longue expérience dans le pays, en partenariat avec l’Eglise Catholique d’Haïti, a permis à CRS de réaliser de grandes avancées ces cinq dernières années, telles que :

  • La reconstruction de l’hôpital St François de Sales en centre de formation de pointe.
  • La redynamisation du système scolaire pour les futures générations d’Haïti.
  • Un projet financier pour l’acquisition réelle de logements durables.
  • La collaboration avec les agriculteurs pour retrouver des sources alimentaires durables sur l’ile.

Les enjeux d’Haïti sont importants et complexes. Il est nécessaire de les aborder avec une approche religieuse et de s’engager sur le long terme pour mener des actions durables et atteindre des résultats significatifs. Notre objectif est le suivant : un pays prospère, indépendant et entier.

Cinq ans plus tard : 11 belles réussites émergent des décombres

1.Immédiatement après le tremblement de terre, CRS a distribué 10 millions de repas à plus d’un million de sinistrés dans les zones dévastées.

2.Grâce à son envoi de machines manuelles pour retirer les décombres, CRS a permis aux communautés de retirer plus de 450 000 mètres cubes de décombres. Près de 120 000 mètres cubes ont été réutilisés pour les fondations de plus de 4 500 abris et W.C. provisoires.

3.CRS a aidé 10 500 familles à se réinstaller à Port au Prince, en leur offrant des abris provisoires et des bâtiments résistants aux tremblements de terre, leur permettant une réinsertion dans leur quartier. Parmi les mesures communautaires de reconstruction, CRS a entre autre apporté de l’eau potable, des équipements sanitaires, des mesures de sécurité, des réparations de logements et une amélioration de l’éducation.

4.CRS a installé ou réparé 2 397 installations sanitaires (éviers, W.C. et plomberie) à Port au Prince. CRS a également construit 8 140 bassins de récupération des eaux de pluie pour les abris provisoires et installé 394 douches et 29 réservoirs d’eau potable ou poches à eau gonflables. CRS a aussi construit ou réparé 5,5 km de canaux de drainage.

5.CRS a créé 11 100 emplois temporaires (42% d’entre eux occupés par des femmes) sous forme de travaux contre rémunération afin de reconstruire les infrastructures. Les participants ont travaillé un total de 217 630 jours et ont gagné plus de 2 millions de dollars.

6.CRS, en partenariat avec l’Eglise Catholique, a également reconstruit St François de Sales, l’un des plus anciens hôpitaux du pays. Cet hôpital de 200 lits qui fait aussi office de centre de formation est l’un des sept hôpitaux religieux avec qui CRS travaille afin d’améliorer la qualité des soins de santé des Haïtiens.

7.L’épidémie de choléra a tué des milliers d’Haitiens.CRS a aidé sept hôpitaux partenaires en construisant des unités de traitement pour le choléra, des incinérateurs de déchets médicaux, des laboratoires et des installations de stockage. En collaboration avec nos partenaires, CRS a approvisionné 450 000 familles en savon, en pastilles pour purifier l’eau, et leur a donné des conseils d’hygiène. Nous avons distribué plus de 41 000 kits anti-choléra et désinfecté 250 000 maisons, formé 2 264 travailleurs médicaux et 905 membres du comité de la protection civile sur le choléra et son traitement. Ils ont à leur tour aidé à former près de 3,1 millions de personnes de la communauté.

8.CRS est la première organisation non-gouvernementale à Haïti à collaborer directement avec les institutions bancaires du pays afin de développer un prêt à un taux d’intérêt raisonnable qui puisse permettre aux ménages à faibles revenus de reconstruire leur habitations.

9.CRS a mené une enquête nouvelle en son genre auprès de toutes les écoles catholiques du pays. En partenariat avec la Commission Episcopale pour l’Education Catholique et grâce à des dons de diocèses américains, CRS a entrepris un programme d’amélioration de l’éducation en utilisant les données récoltées. Ce projet vise entre autre à former les enseignants et à développer des programmes d’alphabétisation.

10.CRS aide à redynamiser l’industrie haïtienne du caf. Nous avons aidé à établir un réseau de six coopératives de café, à planter 265 000 nouveaux caféiers et à faciliter la vente de 20 000 kilos de café.

11.CRS a apporté une contribution financière d’1,1 million de dollars à 10 diocèses haïtiens pour mener à bien 180 projets. CRS a également fait don de 1,5 million de dollars aux partenaires de l’Eglise. Nous avons par ailleurs organisé plus de 50 sessions de formation pour les diocèses américains sur les meilleures pratiques à adopter pour le partenariat entre paroisses.

CRS travaille à Haïti depuis plus de 50 ans et compte encore travailler avec les Haïtiens aussi longtemps que cela sera nécessaire.