Haiti

Covid-19 : Renforcer les infrastructures WASH dans les hôpitaux pour intensifier la lutte

La Covid-19 fait encore des ravages à travers le monde. Il est important de se protéger mais aussi de protéger les enfants

Par Jean Panel Fanfan et Carine Exantus

La Covid-19 fait encore des ravages à travers le monde. Il est important de se protéger mais aussi de protéger les enfants. Dans les communautés reculées, c’est encore plus pressant puisque les gens n’ont pas accès aux infrastructures de base, liées à l’eau et l’assainissement. Dans les hôpitaux, il est important que les gens respectent les pratiques d’hygiène pour bloquer les chaines de transmission de la maladie.

Ainsi avec un financement de la Direction générale pour la protection civile et les opérations d'aide humanitaire européennes de la Commission européenne (ECHO), l’UNICEF met en œuvre un projet de lutte contre la Covid-19 dans les hôpitaux du pays depuis l’année 2020 dans les 10 départements. Dans le cadre de ce financement, 33 structures sanitaires sont ciblées dont 24 déjà complétées. En outre, 2 points de frontières (Belladère et Cerca la Source) ont bénéficié de ces interventions. Le programme est exécuté par plusieurs ONG partenaires dont ACTED pour les formations sanitaires de la zone Sud du pays.

1er décembre 2021 - Aujourd’hui ce n’est pas la grande affluence a l’hôpital de Saint-Anne de Camp-Perrin. Avant même d’entrer à l’hôpital, un agent bénévole vous encourage à vous lavez les mains dans l’un des deux points d’eau, fraichement installés dans les deux entrées du centre.

A l’intérieur, les agents responsables de l’eau et de l’assainissement au sein de l’hôpital sensibilisent les personnes qui sont assises dans la salle d’attente. Ils sont accompagnés des membres d’ACTED. « Vous devez respecter toutes les règles d’hygiène et principes pour combattre le coronavirus : vous lavez les mains souvent, toussez dans vos coudes et gardez vos pas de distance. Maintenant, vous avez à votre disposition le vaccin contre la maladie », explique l’un d’entre eux.

Ces activités entrent dans le cadre du projet ‘’Assurance de la continuité de l’accès des populations à l’eau, l’hygiène et l’assainissement (EHA) l’accès aux soins durant l’épidémie de COVID-19 en Haïti’’, financé par ECHO. Ce projet, en partenariat avec ACTED, est mis en œuvre dans 4 départements : le Centre, le Sud, le Sud-Est, la Grand’Anse.

« Nous avions besoin de ces installations depuis longtemps. Car on encourageait les gens à se laver mains, mais au sein de l’hôpital ce n’était pas possible avant. De plus à cause de ce partenariat, plusieurs poubelles ont été installés dans l’hôpital, ce qui va nous donner le triage à la source », a indiqué Joseph Bénéfice, responsable EHA, au sein de l’hôpital.

Plus loin, il a indiqué que le programme va susciter de nouvelles habitudes chez les gens, qui seront plus responsables.

De plus, un agent bénévole assure le contrôle des points de lavage pour motiver les usagers à se laver les mains avant de pénétrer l’enceinte de l’hôpital. Elle s’appelle Marie Michelle Augustin, pâtissière de profession et mère de 2 enfants. Elle considère que c’est une mission de se mettre au service de la communauté pour protéger ses membres. « Faute de connaissances sur les conséquences des maladies causées par le manque d’hygiène, la vie des communautés est en danger », déclare Marie Michelle.

De ce fait, il est de plus en plus important d’encourager les gens à se laver les mains, de porter les masques et d’assainir leur environnement pour éviter les maladies contagieuses qui sont très transmissibles. Une patiente du nom de Nicolas V., témoigne des bienfaits de ces activités qui visent à protéger sa santé et celles de ses 4 enfants qui fréquentent ce centre hospitalier depuis plusieurs années.

De plus, ce projet a permis une meilleure gestion des déchets produits par l’Hôpital pour favoriser un environnement sain à l’Hôpital Sainte Anne. L’officier d’assainissement a souligné qu’il existe une grande amélioration dans la gestion des déchets. Le personnel de soutien formé à cet effet garantit le processus de gestion de déchets du tri à la source jusqu’à la destruction des déchets selon leur type à l’aide des kits de collecte.

Le projet a également permis la formation et la sensibilisation des personnels des structures sur la gestion et l’entretien Eau, Hygiène et Assainissement (EHA) : la gestion du linge souillé, et la gestion des déchets. Enfin, du matériel de nettoyage a été distribué afin d’assurer un premier fond de roulement pour l’entretien des infrastructures.