Communiqué de presse du Core Group – 10 février 2019

Le Core Group (composé du Représentant Spécial Adjoint du Secrétaire Général des Nations Unies, les Ambassadeurs d’Allemagne, du Brésil, du Canada, de la France, des Etats-Unis d’Amérique, et les représentants de l’Espagne, de l’Organisation des Etats Américains et de l’Union Européenne) prend note des revendications exprimées par les manifestants lors de la journée de contestation du 7 février 2019.

Le Core Group déplore les pertes en vie humaines et les dégâts matériels occasionnés par les inacceptables actes de violences qui ont eu lieu en marge des rassemblements, tout en saluant le professionnalisme dont a fait preuve la Police Nationale d’Haïti dans son ensemble.

Les membres du groupe appellent les acteurs de la société haïtienne, et en premier lieu les dirigeants du pays, à engager un dialogue constructif et inclusif afin d’identifier et mettre en œuvre des solutions réalistes et pérennes à la crise politique et économique dans laquelle Haïti est actuellement plongée. A cet égard, le groupe encourage le gouvernement à accélérer ses réformes structurelles visant à promouvoir une meilleure gestion des ressources de l’Etat, améliorer les conditions de vie de la population en précarité, lutter contre les disparités, et favoriser le climat d’investissement pour stimuler le développement des secteurs productifs – seuls à même de catalyser la croissance du pays.

Réitérant le constat que dans une démocratie, le changement doit se faire par les urnes, et non par la violence, le Core Group exhorte le pouvoir exécutif et le pouvoir législatif à collaborer afin que la loi électorale ainsi que la loi de finances pour l’exercice fiscal 2018-2019 soient adoptées et promulguées sous les meilleurs délais. Ce n’est qu’au travers de ces actions que les scrutins prévus par la Constitution pour octobre 2019 pourront se dérouler de façon libre, juste et transparente, et qu’un vide institutionnel sera évité. Les membres du groupe encouragent les acteurs de la vie politique, et notamment les formations politiques, à tout mettre en œuvre pour que les femmes et hommes soient des partenaires égaux dans le processus de développement démocratique et la construction d’une nation haïtienne unie, forte et inclusive.

--

Core Group la (Ki gen ladan li Reprezantan espesyal Sekretè jeneral Nasyonzini an, Anbasadè Almay, Brezil, Kanada, Espay, Etazini, Frans, Inyon Ewopeyèn ak Reprezantan espesyal OEA) pran nòt de revandikasyon manifestan yo nan jounen kontestasyon 7 fevriye 2019 la.

Core Group la regrèt lanmò ak dega materyèl zak vyolans sa yo, ki pa gen plas yo, rive fè nan moman rasanbleman sa yo, pandan l ap salye fason lapolis nasyonal la, nan tout konpozant li yo, montre pwofesyonalis li.

Manm Gwoup la ap adrese li ak aktè sosyete ayisyèn nan, e a dirijan peyi a an premye, pou mande yo mene yon dyalòg konstriktif ki pa ekate pèsonn, pou idantifye enpi aplike solisyon reyalis k ap kenbe lontan, pou fè fas a kriz politik ak ekonomik kote peyi a plonje la a. Pou sa, Gwoup la ankouraje gouvènman an mache prese ak refòm estriktirèl yo ki dwe pèmèt yon pibon jesyon resous Leta yo, amelyore kondisyon lavi popilasyon ki nan malsite, lite kont inegalite yo, enpi fasilite klima envestisman pou bay devlòpman sektè pwodiktif yo jarèt – yo menm sèl ki ka sèvi motè avansman peyi a.

Pandan l ap repete sa demokrasi a prevwa – ke se pa nan vyolans yo chanje dirijan men se nan eleksyon - Core Group la ap ekzòte pouvwa ekzekitif la ak pouvwa lejislatif la kolabore pou ke lwa elektoral la ak lwa finans pou egzèsis fiskal 2018-2019 la ka adopte epi pibliye pi vit posib. Se sèlman gras ak aksyon sa yo, eleksyon Konstitisyon an prevwa pou mwa oktòb 2019 la ap kapab fèt lib e libè, kòrèk, aklè, sa ki va epaye yon vid enstitisyonèl.

Manm Gwoup la ankouraje aktè lavi politik la, sitou pati politik yo, fè tout sa yo kapab, pou fanm ak gason vinn tounen patnè egalego nan pwosesis devlòpman demokratik la ak nan konstriksyon yon nasyon ayisyèn ini, fò, ki pa ekate pèsonn.