Chili / Plan de retour : Un quatrième vol avec 170 migrantes et migrants haïtiens bientôt en Haïti Spécial

Report
from Groupe d'Appui aux Rapatriés & Réfugiés
Published on 22 Jan 2019 View Original

Le Boeing 767 de l’Armée de l’air chilienne (FACh) a décollé, ce mardi 22 janvier 2019, de Santiago (Chili) à destination d’Haïti avec 170 immigrantes et immigrants haïtiens qui ont choisi de retourner dans leur pays, a appris le GARR. D’une durée de sept heures et demie, l’avion atterrira le même jour à l’Aéroport Toussaint Louverture, à Port-au-Prince. C’est le quatrième vol organisé par le gouvernement chilien dans le cadre du plan humanitaire de retour des étrangers.

Les ressortissantes et ressortissants haïtiens ont été embarqués dans l’avion qui se trouvait à une base militaire proche de l'aéroport international de Santiago, a rapporté la presse chilienne.

Cette nouvelle cohorte allonge la liste à 717 migrantes et migrants haïtiens qui sont déjà retourné-e-s en Haïti. Selon Rodrigo Ubilla, le sous-secrétaire de l'Intérieur, un autre vol à destination d'Haïti est prévu pour le 30 janvier prochain.

Lors des précédentes arrivées à l’aéroport de migrantes et migrants haïtiens les 7 et 26 novembre 2018, le GARR avait constaté une présence quasi insignifiante des instances haïtiennes qui avaient pour mission de les assister. Aucun programme d’accueil qui prend en compte des différents besoins de ces retourné-e-s notamment l’hébergement pour des personnes qui ne pouvaient se rendre chez elles le jour même, n’était malheureusement disponible. Le GARR a dû intervenir pour les accompagner en ce sens.

Le troisième vol réalisé le 17 décembre 2018 avait été annoncé brièvement.

Une note signée, le 3 décembre 2018, par plusieurs organisations de droits humains y compris le GARR, avait fait état de la nécessité de manifester de la solidarité envers ces compatriotes en évitant tout comportement discriminatoire afin qu’ils/elles puissent se réinsérer dans leurs communautés. Les signataires avaient aussi rencontré M. Patricio Utreras Diaz, l’ambassadeur Chilien en Haïti dans le but de recueillir plus d’informations relatives au plan de retour et à la planification des vols vers Haïti. Les demandes de rencontre qui ont été adressées à la même période aux autorités haïtiennes sont toujours en attente.

Le GARR appelle le gouvernement haïtien à mettre tout en œuvre pour assister ses ressortissantes et ressortissants qui ont fait des débours importants pour se rendre au Chili en quête de meilleures conditions de vie. Il l’encourage à définir un programme d’accueil qui prend en compte les besoins des groupes minoritaires tels que les femmes, les enfants et aussi d’autres besoins, notamment l’hébergement, l’appui psychosocial, etc.

Notons que le Plan humanitaire de retour volontaire est un programme initié par le gouvernement chilien en vue de faciliter le retour dit volontaire des étrangers, en majorité des migrants et migrantes haïtiens dans leurs pays. Il a débuté le 17 octobre 2018 et a déjà enregistré environ 2000 étrangers notamment des Haïtiens, des Colombiens des Vénézuéliens, des Dominicains, des Équatoriens, des Cubains, etc.