Haiti

Bulletin # 17 : Panier alimentaire et conditions de sécurité alimentaire, janvier 2018

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Les points saillants

  • Hausse d’environ 8 % du coût du panier au cours du dernier trimestre de 2017 et de 9 % en en glissement annuel due particulièrement à la hausse de plus de 10 % des prix du maïs importé, du riz local, du haricot rouge.

  • Tendance à la hausse sur le marché d’exportation américain du prix du riz tandis que ceux du maïs et du blé sont relativement stables au cours du 2e semestre de l’année.

  • Actuellement (Janvier-Février) 1.32 million de personnes sont en phase de crise, soit d’environ 18 % de la population analysée.

  • Entre mars et juin, la situation actuelle persistera, sauf la zone HT08 de la Grande-Anse qui est en situation de stress qui pourrait basculer en phase de crise en raison des impacts résiduels du passage de Matthew, de la sécheresse et des pertes de récoltes de la campagne de printemps et d’été ajouté à la diminution de l’assistance humanitaire.

Evolution du coût nominal du panier alimentaire au niveau national

Le panier considéré dans le cadre de cette analyse est composé de 6 produits de base (riz, farine de blé, maïs, haricots, sucre et huile végétale) qui représentent 1870 kilocalories consommées par personne par jour. Il est constitué de telle sorte que 100 pourcent de consommation de calories proviennent de ces six produits alimentaires, ceci à cause du manque d’information pour d’autres produits, en particulier les fruits, les légumes, les racines et les tubercules. L’analyse du panier permet de suivre l’accès des ménages au panier de base dans le temps et dans l’espace. Ce panier reflète surtout la consommation alimentaire des ménages pauvres à faible niveau de revenu. Pour le quatrième trimestre de l’année (octobredécembre), le coût nominal du panier a augmenté en moyenne de 4 % par mois tandis que pour le deuxième trimestre on a eu une baisse moyenne de 2 % par mois, baisse liée à l’augmentation de l’offre alimentaire pendant période de récolte des produits locaux.

Et si l’on considère la moyenne trimestrielle, on peut noter que la valeur du panier est passée de 1178 gourdes au 3e trimestre à 1261 gourdes au 4e trimestre de l’année 2017, soit une hausse d’environ 7 %.

Par rapport au 4e trimestre de l’année 2016, on peut également noter une hausse de 8 % de la valeur du panier. La hausse de la valeur du panier au cours de ce trimestre est liée, entre autres, à une augmentation des prix l’huile, du riz, des haricots et du maïs importé