Haiti + 1 more

Appel à l’action : une île d’Hispaniola sans choléra

Sources
Posted
Originally published

Attachments

État actuel du choléra dans l’île d’Hispaniola

L’une des plus grandes épidémies de choléra dans l’histoire moderne a commencé dans les départements de Centre et l’Artibonite d’Haïti en octobre 2010, 10 mois tout juste après le séisme dévastateur de janvier 2010. En l’espace d’un mois, le choléra s’est propagé dans tout Haïti et des cas ont été notifiés par son voisin, la République dominicaine. À la date du 25 décembre 2011, Haïti a notifié 522 335 cas, 281 440 hospitalisations et 7 001 décès,1 ce qui fait de cette épidémie de choléra la plus importante au monde depuis des décennies. En République dominicaine, 21 432 cas ont été notifiés, et 363 décès (152 confirmés en laboratoire). Le deuxième anniversaire du tremblement de terre marque le moment pour la communauté internationale de mettre fin au choléra et de porter les efforts sur les actions à court et à long terme pour aider les peuples d’Haïti et de la République dominicaine à combattre ce fléau. Notre but est d’assurer que le choléra ne reste pas endémique dans l’île d’Hispaniola.

Prévention et contrôle du choléra dans l’île d’Hispaniola

Au cours de l’année dernière, les Gouvernements d’Haïti et de la République dominicaine, appuyés par la communauté internationale, ont mis en œuvre des stratégies cruciales de prévention et de contrôle afin de réduire le nombre affligeant de victimes du choléra et de sauver des vies.3, 4

Ces stratégies comprennent :

  • Coordination et motivation des partenaires

  • Amélioration de la surveillance et de l’alerte précoce pour contrôler l’étendue de la maladie et déterminer les actions à poursuivre

  • Amélioration de l’accès à l’eau potable à l’aide de la chloration de l’eau au point d’eau, au foyer, en milieu scolaire et dans d’autres endroits clés

  • Promotion d’une hygiène sûre et d’autres pratiques préventives de santé publique

  • Encouragement aux pratiques et politiques de manipulation sûre des aliments

  • Amélioration de la gestion sûre des excréments et des déchets solides

  • Clarification du rôle des vaccins oraux contre le choléra à l’aide de projets pilotes de vaccination

  • Assurance des soins cliniques et d’un traitement de qualité au niveau des établissements de santé et de la communauté

  • Information, mobilisation et motivation de la communauté