Haiti

Analyse Rapide Genre – COVID-19 Haiti, 25 septembre 2020

Format
Assessment
Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Résumé Exécutif

Suite à la propagation de la pandémie de la COVID-19 en Haïti qui a fait, jusqu’au 11 juillet 2020, 6727 cas de contamination et 139 morts, la population haïtienne, comme cela se passe au niveau mondial, est en train de subir les diverses conséquences de cette crise.
Certainement, celles-ci ne sont pas les mêmes partout dans le monde.
Elles changent avec la réalité socioéconomique des pays.

Les retombées de cette crise sont de nature sanitaire, économique, psychologique et sociale. Cependant, les hommes et les femmes et les différentes catégories sociales ne sont pas affectés au même degré, selon leur niveau de vie, leur habilité (physique et mentale), leur orientation sexuelle et probablement d’autres facteurs qui ne sont pas pris en compte dans le cadre de l’enquête. L’Analyse Rapide Genre (ARG) vise à fournir des données et preuves sur les besoins différenciés des femmes et des hommes par rapport à l'impact de la COVID-19 sur la vie des deux sexes en Haïti, en particulier les femmes qui représentent un groupe vulnérable et font face à de multiples discriminations. Cette démarche permettra de développer davantage des efforts sensibles au genre visant la prévention de la propagation de la COVID-19 par toutes les parties prenantes au niveau national, régional et local. En ce sens, l’ARG prend fondamentalement en compte les inégalités entre les sexes, les inégalités socioéconomiques, et tout ce qui peut engendrer des différences dans la manière dont les groupes sociaux sont affectés par la crise de la COVID-19. L’enquête qui conduit à cette analyse a été réalisée sur les dix départements géographiques du pays.

Comme toutes les catastrophes naturelles et/ou épidémiologiques, le poids des conséquences de la COVID-19 sera lourdement supporté par la population haïtienne. À cet effet, des mesures sanitaires, économiques et sociales doivent être prises au niveau des communautés en vue d’apporter une réponse appropriée à la crise.
Cette compréhension dégagée sur la crise a conduit Care et ONU Femmes en Haïti à se mettre ensemble pour réaliser cette analyse sur la situation et les besoins différenciés des femmes et des hommes pendant la pandémie, et les effets différenciés de celle-ci sur diverses catégories sociales et communautés durant la crise.

Cette ARG est effectuée sur plusieurs dimensions. Tout d’abord, elle examine les rôles et les relations de genre à l’intérieur des familles qui constituent un premier champ d’analyse, mettant en relation les hommes, les femmes et les enfants. Ensuite elle considère les stratégies d’adaptation utilisées par les familles (incluant hommes et femmes) comme un élément de réponse à la crise. La disponibilité des services pour hommes et femmes dans les communautés a été considérée comme un troisième champ d’analyse. Un quatrième champ d’analyse est la participation des hommes et des femmes dans la gestion de la crise sanitaire dans leur communauté. Les préoccupations sur la protection soulignée par les femmes et les hommes dans les communautés représentent le cinquième champ d’analyse. Enfin, les besoins et aspirations des femmes et des hommes sont considérés comme le sixième champ d’analyse.