Haiti + 1 more

Aide de 45 millions de dollars de l'Organisation panaméricaine de la santé à Haïti et à la République Dominicaine

Source
Posted
Originally published
Les deux pays engageront une lutte commune contre le VIH/SIDA et la tuberculose notamment

L'Organisation panaméricaine de la santé (OPS) s'apprête à accorder une aide de 45 millions de dollars conjointement à Haïti et à la République Dominicaine, en vue d'aider les deux pays à combattre certaines maladies auxquelles ils sont confrontés comme le VIH/SIDA, la tuberculose, la dingue et la malaria. Le programme qui s'échelonnera sur cinq ans mettra l'emphase sur les bateys, la zone frontalière (qui sépare les deux pays) et les personnes vivant avec le SIDA.

En mai dernier, les ministres de la santé haïtien et dominicain, respectivement Josette Bijoux et Sabino Bàez, avaient approuvé un protocole d'accord destiné à contrôler l'évolution de ces maladies dans les deux pays. Cet accord va être mis en application rapidement par l'OPS. Le lancement du programme a été annoncé à Santo Domingo par le ministre Bàez à son retour d'une visite en Haïti, la semaine dernière. Son séjour à Port-au-Prince lui avait permis de définir avec son homologue haïtienne, Josette Bijoux, les lignes stratégiques de la mise en oeuvre de l'accord.

Sabino Bàez a affirmé que la réalisation de projets sanitaires binationaux a nécessité la prise en compte des similitudes constatées dans le profil épidémiologique des deux côtés de l'île d'Haïti ou Hispaniola. "On ne peut pas réaliser des progrès en matière de santé publique en Haïti si nous n'obtenons pas de bons résultats chez nous, (République Dominicaine) dans le même domaine ; de même nos avancées ne seront qu'insignifiantes si nous ne pouvons pas partager les fruits de nos expériences avec nos voisins" a indiqué le responsable dominicain qui a présenté cette campagne binationale contre les maladies épidémiologiques comme un modèle de développement qui permettra d'affronter la pauvreté tant en Haïti qu'en République Dominicaine. Le Dr Sabino Bàez a aussi précisé que ce programme fait partie de la politique frontalière de l'actuelle administration dominicaine sur le plan sanitaire.

Le protocole d'accord haïtiano-dominicain intègre aussi les initiatives sanitaires prévues par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'OPS dans le cadre des Ojectifs du Millénaire pour le Développement. Parmi les différents aspects de cet accord de coopération figurent l'évaluation périodique du processus, la mise en place d'un système d'échange d'informations entre les deux pays et un appui substantiel capable de compenser les faiblesses. Il est également prévu l'établissement d'un système de référence d'abord dans chacun des deux pays, puis haitiano-dominicain. En outre, l'Organisation panaméricaine de la santé se chargera de la conceptualisation et de l'opérationnalisation de stratégies de communication familiale et communautaire axées sur les maladies, à travers une campagne de mobilisation sociale.

La semaine dernière, à l'occasion de la célébration, à Port-au-Prince, de la journée mondiale de la population, les docteurs Josette Bijoux et Sabino Bàez avaient enregistré ensemble un message publicitaire dans le cadre d'une campagne de prévention des maladies contre lesquelles les deux pays se sont engagés à lutter. Lors de sa visite, le ministre dominicain de la santé publique était accompagné de son vice-ministre, Rafael Shiffino, du directeur du programme anti-tuberculeux, José Cordero et de son assistant technique, Reynado Peguero.

Haïti qui accuse un déficit énorme d'infrastructures sanitaires, est notamment confrontée, depuis plusieurs années, à une explosion du VIH/SIDA avec une séroprévalence de 5.6%, la plus élevée de toute la Caraïbe, devant les Bahamas et la République Dominicaine.