Haiti

Accrochages entre bandes armées au Bel-Air : Un mort et six blessés

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Les membres de la Base Cameroun, à la rue St-Martin, accusent les hommes de la Base 117 Asselets d’avoir déterré la hache de guerre à travers un raid injustifié ayant nécessité l’intervention de la PNH et des casques bleus

Publié le lundi 23 janvier 2012

De nouveaux incidents armés entre deux bandes rivales Base Cameroun et Base 117 Asselets ont fait lundi après-midi un mort et six blessés par balle à la rue St-Martin, dans la zone du Bel-Air, (centre de Port-au-Prince), a appris sur place Radio Kiskeya.

Rodley Jean-Charles surnommé « Vaval » a été abattu lors de l’incursion d’un commando de huit hommes armés appartenant à 117 Asselets, ont raconté des riverains en colère.

Membre de la bande à pied Cameroun Band, la victime est aussi un vendeur de médicaments.

Six autres personnes ont été blessées.

Des unités spécialisées de la Police Nationale et de la Mission de stabilisation de l’ONU (MINUSTAH) sont intervenues à la rue St-Martin en vue d’y rétablir le calme après des tirs nourris.

Aucune arrestation n’a été signalée.

La situation restait tendue dans ce quartier populaire où les activités tournaient au ralenti.

Selon différents témoignages, ces nouveaux incidents meurtriers s’inscrivent dans le cadre des confrontations habituelles entre les bases Cameroun et 117 Asselets qui avaient déjà connu d’autres épisodes, ces derniers mois, au Bel-Air et au bas de Delmas.

En décembre, lors de la commémoration de l’anniversaire de la mort de « Dread Mackenzie », un élément de base de Lavalas tué en 2004- durant la période de la sinistre Opération Bagdad –des attaques avaient notamment causé la mort d’un policier. spp/Radio Kiskeya