Haiti + 1 more

62 boat people haïtiens interceptés aux Bahamas

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Le gouvernement bahaméen, qui rappelle que rien n'a changé dans sa politique migratoire malgré un certain assouplissement en faveur de nos compatriotes depuis le séisme du 12 janvier, annonce pour bientôt le rapatriement des clandestins

62 boat people haïtiens, dont le bateau a été intercepté samedi dernier dans les eaux territoriales bahaméennes, seront bientôt rapatriés malgré le séisme destructeur ayant ravagé Haïti, a annoncé lundi le Premier ministre des Bahamas, Hubert Ingraham.

Deuxième groupe de réfugiés économiques haïtiens surpris en haute mer, après l'arrestation la semaine dernière de 22 autres compatriotes au large des îles Turks and Caicos, les clandestins ont été transférés à bord de deux navires du ministère bahaméen de la défense.

Le gouvernement de Nassau rappelle que sa politique migratoire n'a pas changé, même si depuis la catastrophe du 12 janvier il accepté de garder temporairement quelques haïtiens en situation irrégulière.

"Nous ferons tout ce que nous pouvons pour aider Haïti, mais nous ne pouvons pas absorber aux Bahamas la population d'Haïti", a affirmé M. Ingraham dans un entretien à l'Associated Press.

Le Premier ministre dit craindre que son archipel de 300.000 habitants n'ait à faire face à un afflux de réfugiés haïtiens alors que, selon lui, le pays compte déjà le "plus fort pourcentage d'immigrants haïtiens au monde".

Adepte d'une politique migratoire particulièrement musclée vis-à-vis des ressortissants haïtiens, le gouvernement bahaméhen a pris, depuis le tremblement de terre, quelques mesures d'assouplissement en faveur de nos compatriotes. Ainsi, 102 personnes arrêtées avant le 12 janvier et qui étaient en instance de déportation ont été libérées. Elles ont bénéficié d'un titre de séjour temporaire valable pour une période de six mois.

Le Premier ministre Hubert Ingraham signale d'autre part que les boat people haïtiens interceptés ne feront pas l'objet d'arrestation pour le moment.

Une forte communauté d'haïtiens et de descendants d'haïtiens, en grande partie socialement marginalisée, vit aux Bahamas. spp/Radio Kiskeya