60 militants de défense des droits humains formés à Jérémie et aux Gonaïves pour le suivi et le rapport des violations en partenariat avec les commissariats et les prisons

Report
from UN Mission for Justice Support in Haiti
Published on 24 Apr 2019 View Original

COMPOSANTE DROITS DE L'HOMME DE LA MINUJUSTH

Du 8 au 11 avril 2019, 60 représentants volontaires et militants des droits de l’homme (dont 13 femmes) participaient à deux formations à Jérémie (Grand’Anse) et aux Gonaïves (Artibonite). Organisés par les autorités des institutions haïtiennes en partenariat avec la composante Droits de l’homme de la Mission des Nations Unies pour l’appui à la Justice en Haïti (MINUJUSTH), ces ateliers ont pour objet de former les acteurs de la société civile au monitoring (suivi) et à comment rapporter des violations des droits humains dans le pays auprès des différents mécanismes nationaux et internationaux.

Pour bénéficier de ces formations, ils sont venus de 22 communes différentes. Organisées dans le cadre du projet de renforcement des capacités des ONG locales, les formations se sont focalisées sur les critères d’identification des violations des droits humains, les principes de monitoring, la collecte et l’analyse des informations et les outils de monitoring, mais aussi comment rédiger les notes d’information et rapports sur les cas de violation observés.

Des séances pratiques ont eu lieu aux commissariats et aux prisons de Jérémie et des Gonaïves. Les participants aux séminaires ont ainsi pu expérimenter la conduite des entretiens avec les détenus, l’analyse du registre de détention et l’entretien avec les autorités sur des cas réels et sur le fonctionnement des institutions.

Ces formations affichent l’objectif de rehausser les compétences des observateurs des droits de l’homme en région. À l’issue des ateliers, les organisations bénéficiaires se sont engagées à observer et à documenter les cas de violation des droits humains dans les départements de la Grand’Anse et de l’Artibonite. Les participants ont également été familiarisés avec la possibilité de faire le suivi de leur observation des droits humains avec certains mécanismes de droits humains des Nations unies et du système interaméricain des droits humains, ainsi qu’au niveau national.