Guinea

Résumé de recherche - Dette des migrants : Guinée - Afrique de l'Ouest et du Centre (Novembre 2020)

Format
Analysis
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

L’endettement des migrants de retour et l’impact sur la réintégration durable en Guinée

Cette recherche s’inscrit dans le cadre du programme « Sécurité, Support et Solutions le long de la Route de la Méditerranée Centrale » financé par le Royaume-Uni à travers le département du développement international (DFID) dont l’un des objectifs est d’améliorer la compréhension des gouvernements, des agences humanitaires et des organisations nationales sur les tendances migratoires afin notamment de formuler des réponses adaptées. Des études ont été menées dans six pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre (Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Gambie, Guinée, Mali et Sénégal) de 2018 à 2020 dans le cadre de ce programme.

INTRODUCTION

Plus de 18 000 migrants ont été assistés dans leur retour par l’OIM Guinée entre janvier 2017 et juillet 2020 à travers le programme d’Aide au Retour Volontaire et à la Réintégration. Or, les rapports sur les profils sociodémographiques des communautés de retour publiés par l'OIM en 2018 ont révélé que le niveau des dettes des migrants de retour a un impact significatif sur les processus de réintégration. La présente étude a permis de:

• Dresser le profil des migrants de retour de migration qui se sont endettés;

• Comprendre par quels mécanismes les migrants de retour ont contracté des dettes, quels acteurs sont impliqués dans le processus, et à quelles étapes de leur voyage le long des routes migratoires,;

• D’évaluer l’impact de l’endettement sur le processus de réintégration des migrants de retour guinéens dans leurs communautés d’origine

International Organization for Migration
Copyright © IOM. All rights reserved.