Guinea + 4 more

Point de suivi des flux de population, Guinée - Boundoufourdou - Dashboard #2 (1-30 juin 2017)

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Parmi les individus observés qui arrivent à Balandougouba, la plupart vient de Mandiana.
Les individus observés qui arrivent à ce point se dirigent essentiellement au Mali, Algérie et au Burkina faso.

En ce mois-ci, les Guinéens et les Maliens constituent la majorité des migrants suivis des Burkinabés. Hormis les Guinéens, les autres nationalités constituant plus de 61% sont des migrants en provenance des sites miniers de la préfecture de Mandiana. L’importance du flux des hommes observés le 23 juin reflète un mouvement important des orpailleurs retournant chez eux.

L’OIM travaille avec les autorités nationales, locales et des partenaires locaux, afin de mieux comprendre, connaître et analyser les mouvements migratoires à travers l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Le suivi des flux de population (FMP) est une activité qui permet de quantifier et de qualifier les flux, les profils des migrants, les tendances et les routes migratoires sur un point d’entrée, de transit ou de sortie donné. En Guinée, quatre (4) points de suivi ont été installés depuis fin mars 2017 dans les localités frontalières avec Mali. Il s’agit des localités de Kouremalé, Nafadji, Balandougouba et Niantanina où l’on observe les mouvements des voyageurs en transit. Durant cette période la proportion des mineurs observés sur l’ensemble des points de suivi des flux s’élève à 7%. Cette infographie est un résumé des données collectées par le point de suivi de Balandougouba pour la période du mois de juin 2017. Ce point a enregistré 16% des individus observés dans les points de suivi des flux en Guinée, avec une majorité d’hommes voyageant principalement en moto ou traversant la frontière à pied.

International Organization for Migration
Copyright © IOM. All rights reserved.