Guinea + 2 more

Personnes disparues: la Croix-Rouge de Belgique a retrouvé 235 personnes

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Conflits armés, catastrophes naturelles, ou parcours migratoire: chaque année, des familles entières peuvent se perdre de vue en quelques minutes. La Croix-Rouge aide ces personnes à travers la recherche, la prévention, l’échange de nouvelles.

La Croix-Rouge de Belgique et le rétablissement des liens familiaux

A l’occasion de la Journée internationale des personnes disparues, ce 30 août, le Service RLF (rétablissement des liens familiaux) de la Croix-Rouge de Belgique dresse son bilan:

  • Nombre de nouvelles recherches initiées en 2018: 417
  • Personne retrouvées : 235
  • Identification/confirmation de décès : 8
  • Messages Croix-Rouge échangés : 86

Les trois pays les plus concernés sont l’Afghanistan, la Guinée et la République Démocatique du Congo (RDC).

Les personnes retrouvées dans le cadre du Hub humanitaire de Bruxelles

La Croix-Rouge de Belgique a aussi pris part au Hub humanitaire qui s’implique auprès des personnes migrantes à Bruxelles. Dans ce cadre, trois téléphones ont été mis à disposition. Ils ont permis 9750 appels vers les familles inquiètes au pays d’origine à travers le dispositif des 5’ phone calls. Parallèlement, des centaines de messages de prévention ont été diffusés, distillant des conseils pour éviter de perdre le lien avec ses proches.

Le rétablissement des liens familiaux à travers le monde

Forte de près de 200 sociétés nationales à travers le monde, le mouvement de la Croix-Rouge dispose à travers ses volontaires de terrain d’un vaste réseau, précieux pour retrouver un·e proche dont on a perdu la trace peu importe le pays dans lequel les routes migratoires l’ont mené·e.

  • En juin 2019, la Croix-Rouge partout dans le monde a ouvert des dossiers pour 145.000 personnes disparues
  • 7000 personnes ont été retrouvées en 2018
  • 1,2 millions de messages écrits ou téléphoniques échangés
  • 1000 personnes ont été réunies au sein de leur famille, dont plus de 800 enfants

L’histoire d’un cas résolu

Le 1er mars 2019, Emmanuel, jeune homme d’origine rwandaise, contacte le Service Rétablissement des Liens Familiaux. Il explique qu’un ami d’enfance aurait reconnu la photo de sa petite sœur sur une affiche « Trace the Face » disposée dans un centre d’accueil pour demandeurs d’asile de la Croix Rouge, où il résidait.

Emmanuel n’a plus eu de nouvelles de sa sœur depuis qu’ils ont dû quitter le camp de réfugiés dans lequel ils vivaient, il y a 10 ans. Très vite, les vérifications menées parl’équipe RLF sont positives. Il s’agit bien de sa sœur… et elle vit également en Belgique ! Il s’avère qu’elle avait ouvert une demande de recherche en 2015 auprès de nos collègues de la Rode Kruis Vlaanderen et avait accepté de publier sa photo sur le site Internet Trace The Face. Plus de 10 ans après la séparation, les retrouvailles peuvent enfin se faire et l’émotion est grande.

Depuis 2013, le projet Trace the Face est un outil de recherche indispensable pour les différents services RLF de la Croix-Rouge dans le monde. Il permet aux personnes à la recherche de leurs proches de faire publier leur photo sur des affiches et en ligne via le site www.tracetheface.org. En 2018, Trace the face a permis à 58 personnes de reprendre contact avec un ou plusieurs membres de leur famille. Environ 4.500 personnes ont leurs photos publiées sur le site.