Guinea + 1 more

OIM Guinée Riposte Ebola - Rapport de Situation Du 21 janvier au 4 février 2016

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

En bref

  • Le 18 janvier, l’OIM a participé à une rencontre avec les Ministères de la Santé, les partenaires de la Riposte et les autorités locales de Guinée et de Sierra Leone à Pamelap, à la frontière, afin de partager les dernières informations sur les cas de MVE en Sierra Leone

  • Du 25 au 29 janvier, l’OIM, en partenariat avec le CDC et la George Washington University, a assuré une formation en Gestion d’Urgence Sanitaire (GUS) à 11 formateurs, cadres nationaux de santé.

  • Le 28 janvier, le Chef de mission de l’OIM Guinée, M. Amihere Kabla, a accompagné la délégation Pays du Système des Nations Unies à la Primature pour féliciter le nouveau Premier Ministre, M. Mamady Youla, pour sa nomination et lui présenter ses vœux.

Situation de la maladie à Virus Ebola après sa résurgence en Sierra Leone

Le 20 janvier, un deuxième cas de maladie à virus Ebola (MVE) a été confirmé en Sierra Léone. Il s’agit de la tante de la jeune fille décédée le 12 janvier dans le district de Tonkolili, dans le nord du pays, et dont les analyses post-mortem avaient confirmé qu’elle était morte de la MVE.

Depuis la confirmation de la réapparition de la maladie à virus Ebola en Sierra Leone le 14 janvier dernier, le Gouvernement Guinéen a aussitôt émis le souhait de renforcer les activités de surveillance sanitaire au niveau des points d’entrée frontaliers (PE) avec la Sierra Léone. Il a demandé à l’OIM et ses partenaires de relancer les points de contrôle sanitaires aux principaux points d’entrée du pays.

L’organisation a pour sa part réactivé les contrôles sanitaires au niveau de 48 points d’entrée (PE) officiels et non officiels établis le long de la frontière avec la Sierra Leone, dans les Préfectures de Forécariah et de Kindia.

Bien qu’aucun cas suspect n’a été signalé en Guinée depuis la déclaration officielle de la fin de l’épidémie le 29 décembre 2015 par l’OMS, la vigilance reste de mise dans tout le pays.

International Organization for Migration
Copyright © IOM. All rights reserved.