Guinea + 2 more

Guinée : Suivi des flux de populations - Mise en œuvre dans le cadre de la réponse de la maladie à virus Ebola (MVE) - Tableau de bord #1, mai 2021

Format
Infographic
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

INTRODUCTION

Afin de mieux comprendre les mouvements et tendances migratoires en Afrique de l’Ouest et du Centre, l’OIM, à travers la Matrice de suivi des déplacements (Displacement Tracking Matrix, DTM), met en œuvre l’activité de Suivi des flux de populations (FM, de l’anglais Flow Monitoring).

En Guinée, au cours du mois de mai 2021, la DTM a recueilli des données au niveau de trois Points de suivi des flux (Flow Monitoring Point, FMP). Tous les trois (Boma, Vakamota et Keayeba) sont situés dans la Guinée Forestière qui est la partie Sud-Est de la Guinée. Ces points ont été installés afin d’observer les mouvements des populations mobiles entre les villes de la région forestière de la Guinée dans le contexte de restriction de mobilité liée à la pandémie de COVID-19 et à la réapparition de la maladie à virus Ebola (MVE) dans cette zone.

MÉTHODOLOGIE : Le Suivi des flux de populations est un travail de collecte des données qui vise à identifier des zones sujettes aux migrations transfrontalières et internationales et à mettre en lumière les caractéristiques et les parcours des personnes passant par les points de contrôle des voyageurs. Les zones de forte mobilité sont identifiées à l’échelle du pays avec l’aide des autorités nationales. Les équipes DTM, en partenariat avec les autorités locales, conduisent ensuite un travail d’identification des points de transit stratégiques au niveau local. La principale méthodologies de collecte de données utilisées à chacun de ces points, appelés FMP (de l’anglais Flow Monitoring Point) est l’enregistrement des flux (FMR, de l’anglais Flow Monitoring Registry). Le FMR consiste à collecter les données au niveau des différents points de passage via des observations directes et auprès d’informateurs clés : il peut s’agir du personnel des gares routières, des fonctionnaires étatiques, des chauffeurs de bus ou des migrants eux-mêmes. Le FMR recueille des informations sur le nombre de voyageurs passant par les FMP, leurs nationalités, lieux de provenance et destinations envisagées, ainsi que les moyens de transport utilisés. Le principale but de la collecte de ces informations est de recueillir et enregistrer les données de la population mobile au niveau des différents FMP dans le but de faire le suivi des alertes et prendre les mesures nécessaires pour limiter la propagation des maladies épidémiologiques. Ce rapport présente les résultats des données collectées à travers les FMR uniquement, au cours du mois de mai 2021.

LIMITES : Les données utilisées dans le cadre de cette analyse sont des estimations et ne représentent qu’une partie des flux existants. Dans le cas de la Guinée, les énumérateurs enregistrent les flux sortants des villes ciblées. La couverture spatiale et temporelle de ces enquêtes est partielle et, la collecte au niveau des deux FMP (Boma et Vakamota) se fait 24h/24 avec un système de rotation des énumérateurs selon les différents horaires. Par contre au niveau du FMP de Keayeba 1, la collecte reste limitée à l’échelle de la journée pour des raisons de restrictions financière. Une section permettant de définir les indicateurs de santé a été intégrée dans ce rapport dans le cadre de cet exercice, dans le contexte d’Ebola. Enfin, aucune information n’est collectée sur les flux existant en dehors des plages horaires couvertes.