Guinea

Guinée — Rapport sur le suivi des flux de populations (Novembre 2021)

Attachments

Introduction

Afin de mieux comprendre les mouvements et tendances migratoires en Afrique de l’Ouest et du Centre, l’OIM, à travers la Matrice de suivi des déplacements (Displacement Tracking Matrix, DTM), met en œuvre l’activité de Suivi des flux de populations (Flow Monitoring, FM).
Le suivi des flux, qui est mis en œuvre en étroite collaboration avec les autorités et des partenaires nationaux et locaux, est composé de deux outils: l’enregistrement des flux (Flow Monitoring Registry, FMR) et les enquêtes individuelles (Flow Monitoring Survey, FMS). Il récolte des données clés sur les flux migratoires, les profils des voyageurs, les parcours et intentions des migrants, afin de fournir une meilleure compréhension des flux migratoires dans la région.

MÉTHODOLOGIE Le suivi des flux de population (Flow Monitoring, FM) est un exercice qui vise à identifier les zones de forte mobilité interne et transfrontalière à fin de mieux comprendre les caractéristiques des flux migratoires. Les zones de forte mobilité sont identifiées à l’échelle du pays. Les équipes DTM conduisent ensuite un travail auprès des informateurs clés pour identifier des points de transit stratégiques. Les enquêteurs collectent les données auprès de ces informateurs présents aux points de suivi des flux (FMP): il peut s’agir du personnel des gares routières, de fonctionnaires de police ou de la douane, des chauffeurs ou des migrants eux-mêmes. Un questionnaire de base associé à des observations directes permet de collecter des données désagrégées par sexe et nationalité. Dans les deux zones, les points de suivi des flux ont été choisis après consultation avec les acteurs nationaux et locaux impliqués dans la gestion des migrations en Guinée, en fonction de sa localisation et des caractéristiques propres aux flux transitant dans ces espaces. La collecte de données se fait de manière quotidienne de 6h à 18h.
Ce rapport présente les données obtenues pendant le mois de Novembre 2021 au niveau des FMPs de Boundou-fourdou dans la préfecture de Koundara au Nord du pays et de Kourémale dans la préfecture de Siguiri au Nord-Est de la Guinée. Ces données sont collectées lors de l’enregistrement des flux effectués auprès des voyageurs.

LIMITES Les données utilisées dans le cadre de cette analyse sont des estimations et ne représentent qu’une partie des flux observés. La couverture spatiale et temporelle de ces enquêtes est partielle et, bien que la collecte des données se fasse de manière quotidienne et sur des périodes ou les flux sont importants, la couverture spatiale et temporelle de ces enquêtes reste partielle. Aucune information n’est collectée sur les flux existant hors des plages horaires couvertes, et les données recueillies ne prennent pas en compte les flux de voyageurs transitant en dehors des zones couvertes.