Guinea

Guinée : La junte veut reprendre les négociations, plaintes pour arrestations arbitraires

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
La junte militaire au pouvoir veut reprendre les négociations "pour une sortie de crise rapide, consensuelle et durable", a assuré Alexandre Cece Loua, ministre des Affaires étrangères, démentant les propos tenus par le colonel Moussa Keïta, membre du Conseil national pour la Démocratie et le Développement (Cndd, junte), qui avait annoncé il y a deux jours le retrait de la junte des colloques entrepris sous la médiation de la Communauté économique des états d'Afrique de l'Ouest (Cedeao). "Nous continuerons à coopérer avec le Groupe de Contact international sur la Guinée", a précisé M Loua, alors que le chef de la junte, le capitaine Moussa Dadis Camara, se trouve toujours hospitalisé au Maroc, après avoir été blessé par balle il y a une semaine par son bras droit Aboubacar Sidiki Diakité alias Toumba, actuellement en cavale. L'épisode a donné lieu à une recrudescence de la tension dans le pays, théâtre depuis septembre dernier d'une virulente bataille entre la junte au pouvoir d'un côté et l'opposition et la société civile de l'autre. Dans un communiqué conjoint, la Fédération internationale des Droits de l'homme (Fidh) et sa section en Guinée ont dénoncé des "arrestations arbitraires" et des "expéditions punitives" menées à Conakry depuis la tentative d'assassinat du chef de la junte par la garde présidentielle, les gendarmes et autres services spéciaux. (CC/CN)

[CO]