Guinea + 6 more

Flambée de la Maladie à Virus Ebola en Guinée : Plan stratégique multinational de préparation et de réponse - Directives de planification opérationnelle, du 1er mars au 31 mai 2021

Format
Manual and Guideline
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

INTRODUCTION

Le Plan stratégique multinational de préparation et de réponse (PSPR) à la MVE invite les autorités nationales à développer des plans opérationnels de préparation et de réponse adaptés à leur propre contexte, en ligne avec les principes directeurs du PSPR pour la préparation et la réponse à la MVE. Le PSPR a déterminé douze piliers de base pour l’intervention de santé publique face à une épidémie de MVE.

  • Pilier 1 : Coordination, planification, financement et suivi
  • Pilier 2 : Communication sur les risques et participation communautaire
  • Pilier 3 : Surveillance, étude épidémiologique et traçage des cas contacts
  • Pilier 4 : Points d’entrée, voyages et transports internationaux, rassemblements de masse et déplacements de populations
  • Pilier 5 : Laboratoires et diagnostics
  • Pilier 6 : Prévention et contrôle des infections, et eau, assainissement et hygiène
  • Pilier 7 : Gestion des cas et soins des survivants de la MVE
  • Pilier 8 : Soutien opérationnel et logistique
  • Pilier 9 : Assurer le fonctionnement pour les services et des systèmes de santé essentiels
  • Pilier 10 : Vaccination
  • Pilier 11 : Santé mentale et soutien psychosocial
  • Pilier 12 : Rites funéraires dignes et sécurisés

Ces directives de planification opérationnelle ont été développées par l’OMS en partenariat afin de fournir un guide pratique à l’usage des autorités nationales pour qu’elles développent leurs plans nationaux exhaustifs de préparation nationale et de réponse à la MVE en prenant en compte les principaux piliers de préparation et de réponse à la MVE figurant dans le PSPR. Ces directives comprennent des actions visant à assurer une mise en place équitable et efficace des vaccins et thérapeutiques, même dans les contextes les plus difficiles et les plus démunis en ressources. Des mesures clés pour protéger les communautés touchées et les groupes vulnérables au sein des différents piliers d’intervention sont également incluses. La liste des actions proposées peut se traduire en plans de travail piliers et être utilisée pour surveiller l’état de préparation et les indicateurs d’intervention.

Outre les autorités nationales, le présent document est destiné à l’usage des équipes des Nations Unies dans le pays, ainsi qu'à celui des agences et des partenaires clés responsables de la mise en œuvre en soutien de l’intervention, afin de développer ou mettre à jour les plans MVE inter-agences avec et en appui des autorités nationales pour assurer la participation de l’ensemble de la société à l’intervention.

La préparation opérationnelle MVE et les plans de réponse doivent couvrir un trimestre allant du 1er au 31 mars 2021, en ligne avec le PSPR MVE 2021. Le plan inter-agences MVE doit couvrir les besoins en ressources et le plan opérationnel de préparation et de réponse à la MVE avec la participation des autorités nationales qu'il soutient. Les Nations Unies et leurs partenaires vont mettre en place des actions adaptées en tenant compte des risques pour la préparation et la réponse, définies dans le plan inter-agences MVE pour s’assurer qu'un soutien optimal est apporté aux autorités nationales et aux communautés touchées par MVE afin de garantir une réponse globale.

Concept de fonctionnement

En fonction de leur niveau de risque, de vulnérabilité et de leur capacité de réponse, il sera recommandé aux zones infranationales en Guinée et dans les pays voisins (Côte d’Ivoire, Guinée, Guinée-Bissau, Libéria, Mali, Sénégal et Sierra Leone) d’adopter immédiatement l’un des trois volets opérationnels.

1. Réponse intégrale : une capacité de réponse opérationnelle spécialisée et dotée de toutes les ressources nécessaires dans les districts touchés par la transmission de la MVE ;

2. Réponse active : dans les districts présentant un risque élevé de transmission et/ou une vulnérabilité à la transmission, y compris les districts adjacents à un district touché par la transmission, ceux qui présentent des liens socio-économiques importants et/ou de forts mouvements de population vers et à partir d’un district touché par la transmission, ainsi que les districts à forte densité de population et/ ou avec des systèmes de santé fragiles et/ou des problèmes sécuritaires ;

3. Préparation active : dans tous les autres districts et régions potentiellement à risque en Côte d’Ivoire, en Guinée, en Guinée-Bissau, au Libéria, au Mali, au Sénégal et en Sierra Leone. La préparation active sera appuyée par une ou des équipes de soutien technique à distance.

Un mécanisme de suivi et d’examen réévaluera régulièrement la pertinence du volet opérationnel assigné aux zones infranationales. Un ensemble détaillé d’actions clés à entreprendre et des capacités à mettre en place dans le cadre de chaque volet opérationnel est donné pour chaque pilier de réponse et de préparation dans les directives suivantes.