Guinea + 3 more

Bulletin d'information No. 655 pour l'Afrique de l'Ouest

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
NATIONS UNIES
Bureau de coordination des affaires humanitaires
I R I N pour l'Afrique de l'Ouest
Tel: + 225 20-21-73-54
Fax: + 225 20-21-63-35
E-mail: irin-wa@irin.ci

SIERRA LEONE: La réponse de l'UNAMSIL sera "énergique", prévient l'ONU

Les Nations Unies réagiront vigoureusement si des armes étaient à nouveau prises à ses casques bleus en Sierra Leone, a déclaré samedi, selon un communiqué de presse, le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies dans le pays, lors d'un entretien avec le dirigeant du Parti du Front révolutionnaire uni (RUFP).

Le Représentant Spécial, Oluyemi Adeniji, a déclaré à Foday Sankoh que les contraventions à l'accord de Paix de Lomé, telles que prises d'armes aux casques bleus guinéens et kenyans, installation de barrages routiers et entraves à la libre circulation des troupes des Nations Unies dans l'exercice de leur mandat, devaient cesser immédiatement ou "appelleraient une réponse énergique".

MM. Sankoh et Adeniji ont convenu que le dirigeant du RUFP réitérerait immédiatement ses instructions invitant tous les membres du RUFP à restituer les armes prises à la force de maintien de la paix, cesser l'installation de barrages sur les routes et permettre la libre circulation des soldats des Nations Unies. M. Adeniji a déclaré qu'il voulait voir des preuves du "respect de ces instructions dans les 24 heures."

Des sources militaires à la Mission des Nations Unies en Sierra Leone (UNAMSIL) ont indiqué mardi à IRIN que deux véhicules transport de troupes blindés, pris aux troupes guinéennes le 11 janvier alors qu'elles entraient en Sierra Leone pour rejoindre l'UNAMSIL, avaient été restitués aux Nations Unies ce week-end mais que 565 fusils étaient encore aux mains des rebelles.

Cinq ou six fusils pris aux troupes kenyanes de maintien de la paix le 14 janvier et le 1er février derniers ont également été remis, a précisé la source.

SIERRA LEONE: Distribution de vivres aux personnes déplacées de Port Loko

Vendredi dernier, le Programme alimentaire mondial (PAM) a distribué des vivres à environ 4 000 personnes déplacées à Port Loko, au nord de Freetown, a indiqué mardi à IRIN le représentant du PAM en Sierra Leone. "Il n'y a eu aucuns problèmes, pour le moment c'est calme", a indiqué Patrick Buckley.

Des préoccupations quant à la sécurité avaient obligé le PAM à reporter la livraison de nourriture aux personnes déplacées dans cette région, selon un rapport sur les situations d'urgence, publié le 10 février dernier.

SIERRA LEONE: Mission inter-agences à Makeni

Une mission inter-agences s'est rendue à Makeni, Magburaka et Matotoka, dans le nord de la Sierra Leone, du 9 au 11 février, pour évaluer les besoins en matière de vivres, santé, éducation, eau et assainissement, a indiqué à IRIN le représentant du PAM, Patrick Buckley.

La mission comprenait diverses ONG, le PAM et l'Unité des Nations Unies pour la Coordination de l'Aide Humanitaire (HACU). Ses conclusions et recommandations quant aux mesures à prendre sont actuellement en cours de discussion.

Cette mission d'évaluation des besoins était initialement prévue pour le 1er février, mais avait été reportée lorsque des membres de l'ancienne faction rebelle, le Front révolutionnaire uni (RUF), avait séquestré pendant plusieurs heures 20 membres de l'UNAMSIL basés à Makeni et leur avaient pris leurs armes, selon un rapport du PAM sur les situations d'urgence, publié le 10 février.

SIERRA LEONE: CARE et le PAM recensent les besoins dans les villages

Le PAM, en collaboration avec CARE, a achevé l'enregistrement de plus de 34 000 personnes dans 110 villages du Bas Yoni, une chefferie du district de Tonkolili, au nord de la Sierra Leone, indique le PAM dans son rapport du 10 février.

Le PAM est en train de déterminer combien de personnes retournées dans la région ont besoin de l'aide alimentaire destinée aux familles vulnérables, et encourage les gens à reprendre les activités agricoles, selon le rapport.

Le Bas Yoni a été touché par les combats l'an dernier et les activités agricoles y étaient impossibles. Le Comité International de la Croix Rouge a récemment distribué du matériel agricole dans la région, a indiqué le PAM.

LIBERIA: La garde présidentielle expulse des civils de chez eux

Des centaines d'habitants du district de Capitol Hill, à Monrovia, ont été expulsés de leurs foyers par la garde présidentielle d'élite du Liberia, suite à une décision du Président Charles Taylor de vivre en permanence à Executive Mansion, la résidence de l'exécutif, ont rapporté les agences de presse.

L'espace occupé par leurs maisons sera utilisé, semble-t-il, pour loger le personnel de sécurité de M. Taylor.

Les résidents ont demandé des dédommagements et certains ont menacé d'introduire une action en justice. "Il n'est pas juste que l'on nous jette tout simplement à la rue", a déclaré une habitante à la BBC. "Nous méritons d'être mieux traités", a-t-elle ajouté.

Une source du Bureau des Nations Unies pour la Consolidation de la Paix au Liberia (UNOL) a indiqué à IRIN que ces informations étaient en cours d'examen.

GUINEE: Le HCR veut des éclaircissement quant à la situation à la frontière

Le fait de ne pas savoir si la frontière est ouverte ou non entre la Guinée et le Liberia pourrait retarder la reprise d'un programme de rapatriement des réfugiés libériens, selon un haut responsable du HCR.

Le rapatriement des réfugiés libériens de Guinée aurait dû être achevé le 31 décembre 1999 mais a été suspendu en août 1999 lorsque les postes frontière ont été fermés après des incidents de sécurité dans le nord du Liberia.

Le gouvernement libérien a rouvert sa frontière avec la Guinée le 10 février dernier. Le Ministère des affaires étrangères a déclaré dans un communiqué que cette décision résultait de "l'amélioration des conditions de sécurité,"a indiqué à IRIN une source aux Nations Unies à Monrovia.

Le directeur régional du HCR pour l'Afrique Centrale et de l'Ouest, Abou Moussa, a déclaré à IRIN: "Nous devons parler au gouvernement guinéen et obtenir des clarifications sur la question de savoir si oui ou non ils vont ouvrir la frontière, pour que nous puissions reprendre le programme de rapatriement des réfugiés libériens".

"Sur les 133 000 réfugiés libériens actuellement en Guinée, 33 000 se sont enregistrés pour rentrer chez eux immédiatement", a-t-il dit. "Lorsque le processus de rapatriement reprendra, cela encouragera les autres à s'inscrire également".

GUINEE: L'Assemblée demande une mesure de clémence pour Alpha Condé

Le parlement de Guinée a demandé au Président Lansana Conté de libérer Alpha Condé, un dirigeant de l'opposition accusé d'avoir tenté de quitter le pays illégalement et de chercher à recruter des troupes pour le déstabiliser.

Cet appel figurait dans une lettre adressée au Président et lue à la tribune du parlement lundi, a rapporté l'AFP.

M. Condé, président du Rassemblement du peuple de Guinée, a perdu les élections présidentielles du 14 décembre 1998, remportées par M. Conté.

Il a été arrêté le lendemain du scrutin dans un village près de la frontière entre la Guinée et la Côte d'Ivoire et est maintenu en détention depuis.

GUINEE: Nomination d'un nouveau chef d'état-major de l'armée

Le Président Lansana Conté a nommé le colonel Kerfala Camara au poste de chef d'état-major de l'armée, a annoncé une source proche du ministre des forces armées, citée par l'AFP. M. Camara remplace le colonel Ibrahima Sory Diallo, nommé gouverneur de la région de Kankan, à l'est du pays.

MALI: Démission du Premier Ministre

Le Premier Ministre malien, Ibrahim Boubacar Keita, a démissionné, ont rapporté lundi les agences de presse. Selon Radio Mali citée par la BBC, le Président Alpha Oumar Konaré a accepté cette démission. Les médias maliens demandaient la démission de M. Keita depuis plusieurs mois, lui reprochant de n'avoir pas fait assez pour relancer l'économie, selon la BBC.

Abidjan, le 15 février 2000

[FIN]

[IRIN-WA: Tel: +225 20 217354 Fax: +225 20 216335 e-mail: irin-wa@irin.ci]

[Les informations contenues dans ce bulletin vous sont parvenues via IRIN, un département d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Les rapports d'IRIN sont archivés sur internet sous : http://www.reliefweb.int/IRIN ]