Guinea + 4 more

Bulletin d'information No. 618 pour l'Afrique de l'Ouest

Source
Posted
Originally published
NATIONS UNIES
Bureau de coordination des affaires humanitaires
IRIN pour l'Afrique de l'Ouest
Tel: + 225 21-73-54
Fax: + 225 21-63-35
E-mail: irin-wa@irin.ci

GUINEE: La pression monte pour faire libérer Condé

De plus en plus de voix s'élèvent pour exiger du gouvernement guinéen la libération du dirigeant de l'opposition, Alpha Condé, emprisonné depuis un peu plus d'un an, a rapporté jeudi l'agence Reuter.

Les avocats de M. Condé affirment qu'ils n'ont toujours pas reçu tous les détails des charges qui pèsent contre l'homme politique, et que ni sa famille ni ses amis n'ont été autorisés à le voir, selon Reuter.

M. Condé, qui a été arrêté au lendemain d'une élection présidentielle à laquelle il était candidat, est accusé d'avoir tenté de quitter le pays illégalement, à un moment o=F9 les frontières étaient officiellement fermées pour le scrutin, et d'avoir essayé de recruter des troupes pour déstabiliser la Guinée.

Une figure de l'opposition a déclaré sur Radio France Internationale que l'emprisonnement de M. Condé avait sali l'image de la Guinée à l'étranger et a appelé le président à trouver une solution. Mamadou Ba, président d'une alliance de l'opposition à laquelle appartient le parti de M. Condé, a déclaré que le gouvernement avait tourné le dos à la démocratie, selon Reuter.

GUINEE: Un journaliste aurait été arrêté

Le rédacteur en chef de l'hebdomadaire 'L'Indépendant Plus', un titre du groupe de presse privé L'Indépendant, a été arrêté mercredi pour des raisons encore inconnues, selon l'AFP.

Les collègues de Saliou Samb pensent qu'il a été arrêté à cause d'un article sur la corruption paru dans un autre journal du groupe, 'L'Indépendant', qui portaient des accusations contre un membre du gouvernement, a rapporté l'AFP.

Le fondateur du groupe de presse a été arrêté la semaine dernière et retenu pendant 48 heures sans être inculpé, a précisé l'AFP.

GUINEE BISSAU: Les avocats se choisissent un nouveau président

Les avocats de Guinée Bissau a élu Carlos Pinto Pereira à la présidence de leur association, ce qui, selon une source humanitaire, serait un signe de normalisation de la situation dans le pays. M. Pereira a prêté serment mercredi, selon la source.

"C'est un pas positif", a estimé la source, qui explique que l'association est moins active que par le passé à cause de la guerre civile qui a éclaté dans le pays en juin 1998. Une renaissance de l'association, a-t-il dit, aiderait à équilibrer et restreindre le pouvoir du bureau du procureur général.

MALI: Amnesty recommande des mesures pour les droits de l'Homme en Afrique de l'Ouest

Amnesty International a recommandé que le prochain président du plus grand groupement économique d'Afrique de l'Ouest garantisse que les droits de l'Homme soient respectés par les 16 gouvernements de la sous-région.

Le secrétaire général d'Amnesty, Pierre Sané, a exprimé cette recommandation vendredi, au cours d'un entretien avec le Président malien, Alpha Oumar Konaré, le prochain président de la Communauté Economique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO). M. Sané a recommandé que le Mali garantisse que le groupe de contrôle du cessez-le-feu de la CEDEAO, l'ECOMOG, respecte le droit humanitaire international et les droits de l'Homme chaque fois qu'il est déployé.

Amnesty souhaite que la CEDEAO garantisse la liberté des défenseurs des droits de l'Homme et établisse une unité des droits de l'Homme pour examiner les violations de ces droits.

Amnesty a également suggéré que la CEDEAO, l'Organisation de l'Unité Africaine et le Conseil de Sécurité des Nations Unies apportent leur soutien à des enquêtes impartiales sur les violations des droits de l'Homme et aident à faire traduire en justice les coupables. Selon lui, la Sierra Leone et le Niger sont deux pays de la CEDEAO o=F9 ce type d'enquêtes devraient être menées.

Amnesty demande par ailleurs que soit maîtrisé le flux d'armes de petit calibres vers ceux qui pourraient les utiliser pour commettre des violations des droits de l'Homme, que le Mali se fasse le champion de la lutte contre l'excision dans tous les pays de la CEDEAO, et qu'il Suvre à promouvoir la mise en place du Tribunal Pénal International.

NIGERIA: Yobe interdit l'alcool et ordonne aux prostituées de se marier ou de partir

L'Assemblé de l'Etat de Yobe a voté une motion qui interdit la vente d'alcool et donne deux semaines aux prostituées pour se marier ou quitter l'Etat, rapporte Voice of Nigeria.

Dans le cadre du processus menant à l'imposition de la Charia, le parlement a ordonné à toutes les femmes qui travaillent dans l'Etat de se vêtir correctement, indiquait lundi la radio. Il n'a cependant pas édicté de code vestimentaire.

Des groupes nigérians de défense des droits des femmes ont condamné l'imposition de la Charia dans plusieurs Etats septentrionaux, une imposition qui, selon eux, viole les droits fondamentaux des femmes et leurs droits garantis par la constitution. A ce jour, le Zamfara a imposé la Charia, et Kano, Sokoto et Kaduna ont lancé le processus menant à son introduction.

NIGERIA: Création d'une unité spéciale de police pour le Delta

Le gouvernement du Nigeria a créé une unité de police spécialisée pour s'occuper de la violence communautaire dans le Niger Delta, a annoncé le Vice Président, Atiku Abubakar, cité par les médias.

M. Abubakar a indiqué que la police collaborerait avec l'armée dans la lutte contre les affrontements intercommunautaires, selon 'The Guardian'.

Dans le Niger Delta, de jeunes militants mènent régulièrement des actions violentes, notamment des enlèvements d'employés de compagnies pétrolières multinationales et des occupations de stations de pompage, pour soutenir leur exigences concernant le développement et le nettoyage de la pollution de l'environnement par les compagnies pétrolières.

NIGERIA: Un groupe du nord lance une formation à l'autodéfense

Une association du nord qui se fait appeler 'Arewa People's Congress' (APC =5F Congrès du Peuple Arewa) a annoncé qu'elle lançait un programme complet de formation à l'autodéfense pour les habitants du nord, a rapporté vendredi le 'Post Express'.

Le porte-parole de l'APC, Asaph Zadok, a déclaré lundi à Kano que cette mesure répondait aux attaques menées contre les Haoussas par le 'Oodua People's Congress' (OPC =5F Congrès du Peuple Oodua), un groupe de pression Yoruba du sud du pays.

"Les habitants du nord ne sont pas seulement capables de se défendre, ils sont aussi capables de répondre vite et de manière appropriée", a déclaré M. Zadok. Il a appelé les anciens présidents nigérians comme Ibrahim Babangida et Shehu Shagari à apporter leur soutien au groupe. M. Zadok a expliqué que l'OPC profitait du fait que le président du pays était un Yoruba pour faire sécession du Nigeria avec la complicité de Afenifere, un mouvement pan-Yoruba.

BURKINA FASO: Six personnes inculpées d'incitation à la rébellion

Six membres du 'Collectif des organisations démocratiques de masse et de partis politiques' ont été inculpés d'atteinte au moral de l'armée et d'incitation à la dissidence au sein de ladite armée, a signalé jeudi un communiqué de presse de 'L'Observatoire'.

Les personnes inculpées sont Halidou Ouedraogo, président du Collectif, Tole Sagnon, secrétaire général de la Confédération générale du travail du Burkina (CGTB), Norbert Tiendrebeogo, président du Front des Forces Sankaristes, Benewende Sankara, représentant de l'Union générale des étudiants du Burkina (UGEB), Jean-Claude Medah, représentant de l'Association des journalistes du Burkina, et André Tibiri, président de l'Union générale des étudiants du Burkina.

Paulin Yameogo, directeur du journal 'San Finna' a également été inculpé. Les procès ont été fixés au 27 décembre à Ouagadougou; les inculpés risquent des peines de prison de un à cinq ans, a indiqué l'Observatoire, une instance créée pour défendre les droits de l'Homme.

Abidjan, le 17 décembre 1999

[FIN]

[Les informations contenues dans ce bulletin vous sont parvenues via IRIN, un département d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Les rapports d'IRIN sont archivés sur internet sous : http://www.reliefweb.int/IRIN ]