Guinea-Bissau

Guinée Bissau: Le deuxième tour des élections aura lieu le 24 juillet

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
BISSAU, le 29 juin (IRIN) - Les deux principaux concurrents aux élections présidentielles de Guinée Bissau, Malam Bacai Sanha et Joao Bernardo "Nino" Vieira, se retrouveront le 24 juillet prochain pour le deuxième tour du scrutin, a indiqué mercredi le président de la Commission électorale nationale.
Cette date a été fixée après que Kumba Yala, le troisième candidat au premier tour de des élections du 19 juin, a accepté lundi dernier le verdict des urnes.

Selon, Mane, la date du deuxième tour du scrutin ne sera confirmée que la semaine prochaine, après publication des résultats du premier tour des élections dans le journal officiel du gouvernement. Toutefois, en présence de plusieurs membres de la Commission électorale nationale, il a assuré la presse que le scrutin aurait lieu le 24 juillet.

Bacai Sanha et Vieira sont d'anciens chefs militaires qui ont pris part à la guerre de libération contre le pouvoir colonial portugais. Cette guérilla a commencé en 1961 jusqu'à l'indépendance de ce petit pays d'Afrique de l'ouest, en 1974.

Les deux hommes ont combattu côte à côte dans le mouvement de libération du PAIGC (Parti africain pour l'indépendance de la Guinée Bissau et du Cap Vert) qui est devenu ensuite le parti Etat du pays.

Mais alors que Vieira, 67 ans, poursuivait une carrière militaire qui lui a permis d'accéder au grade de Général d'armée, puis au poste de chef d'Etat militaire de la Guinée Bissau de 1980 à 1999, Bacai Sanha a, après l'indépendance, retrouvé la vie civile et embrassé une carrière politique.

Frisant la soixantaine aujourd'hui, Bacai Sanha a occupé la fonction de président de l'Assemblée nationale, puis très brièvement celle de chef de l'Etat par intérim après le renversement de Vieira dans les dernières heures de la guerre civile qui a durée de 1998 à 1999 en Guinée Bissau.

Bacai Sanha est le candidat officiel du PAIGC aux élections présidentielles. Après cinq années d'errance politique, le PAIGC est revenu au pouvoir en remportant les élections législatives.

Mais plusieurs leaders influents du PAIGC ont fait défection pour soutenir la candidature de Vieira.

Bacai Sanha, avec 35,5 pour cent des suffrages au premier tour de l'élection présidentielle, arrive en tête de Vieira qui n'en a recueilli que 29 pour cent.

Mais selon certains observateurs politiques, le vainqueur de ces élections sera le candidat qui aura pu obtenir le soutien de Yala et des Balantes, son puissant groupe ethnique, qui représente 30 pour cent des 1,3 millions d'habitants que compte la population de la Guinée Bissau.

En recueillant 25 pour cent des suffrages lors du premier tour, Yala n'a pas encore indiqué lequel des candidats il soutiendra au deuxième tour.

Le Premier ministre Carlos Gomes Junior a indiqué mardi qu'avec l'appui financier de généreux donateurs son gouvernement exsangue dispose d'assez d'argent pour financer les 1,4 milliards de FCFA (2,8 millions de dollars) nécessaires pour l'organisation du deuxième tour de l'élection présidentielle.

Selon Gomes Junior, le gouvernement a également pu payer les arriérés de salaire qu'il devait aux personnes ayant pris part à l'organisation des élections de décembre 1999 et de janvier 2000, ainsi qu'à celle des élections législatives de mars 2004.

[FIN]

[Les informations contenues dans ce bulletin vous sont parvenues via IRIN, un département d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Les rapports d'IRIN sont archivés sur internet sous : http://www.irinnews.org. Toute utilisation par des sites web commerciaux nécessite l'autorisation écrite d'IRIN. ]

Copyright (c) UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs 2005