Guinea-Bissau

Guinée Bissau: Dossier Spécial IRIN/La junte propose un nouvel organe consultatif

Source
Posted
Originally published
BISSAU, 25 novembre 1999 (IRIN) - Une commission créée par la Junte met actuellement la dernière main à une proposition visant à créer un organe consultatif, qui inclurait des représentants de la Junte militaire de Guinée Bissau, a indiqué jeudi à IRIN le Premier Ministre Francisco Fadul.
Dès qu'elle aura été finalisée, cette proposition sera discutée par les membres de la Junte (qui doit être dissoute à la fin du mandat de l'actuel gouvernement intérimaire), le gouvernement et les partis politiques, au cours d'une réunion prévue samedi.

"Ce que la Junte veut, c'est créer un mécanisme permettant de sauvegarder ses idéaux, ses valeurs et ses principes", a expliqué M. Fadul, '"un mécanisme de consultation qui pourrait se réunir périodiquement."

Aux termes de la proposition élaborée par la commission, cet organe consultatif se réunirait tous les trois mois, a expliqué M. Fadul, "pour évaluer le processus politique, et vérifier en particulier si la consolidation de la démocratie est en bonne voie, eu égard à la bonne gouvernance, la lutte contre la corruption". Il examinerait également des questions telles que "l'indépendance du pouvoir judiciaire, le renforcement de la capacité institutionnelle et, à un autre niveau, la justice et autres principes", a-t-il ajouté.

Le Pacte de Gouvernement (Pacto de regime) dans lequel s'inscrit cette proposition succède à un document appelé Magna Carta. Les discussions concernant la Magna Carta avaient soulevé certaines préoccupations en Guinée Bissau, notamment parce qu'elle prévoyait que la Junte subsiste pendant 10 années supplémentaires et que le Président doive la consulter avant de nommer les hauts responsables de l'Etat.

M. Fadul a expliqué que la Magna Carta n'émanait pas de la Junte militaire (dont il fait partie) et que cette dernière ne l'avait pas approuvée. Elle a été rédigée, a-t-il dit, par un expert juridique proche de la Junte, et a été l'objet d'une fuite avant même que la Junte n'ait eu l'occasion de l'examiner.

C'est, a-t-il dit, "la pire chose qui pouvait arriver parce que cela a donné l'impression que la Junte avait peut-être déjà approuvé le document". Il a ajouté: "Je suis convaincu que la Junte se dissoudra elle-même définitivement et immédiatement ... après les résultats des élections et les procédures habituelles de prestation de serment".

La réunion o=F9 doit être discuté le pacte se tiendra à la veille des secondes élections présidentielles et législatives multipartites du pays, initialement prévues pour mars 1999 dans l'Accord d'Abuja, signé en novembre 1998, entre l'ancien président Nino Vieira et la Junte militaire qui l'a finalement renversé en mai dernier.

Le scrutin avait été ajourné à dimanche prochain pour donner au gouvernement intérimaire le temps de les organiser.

[FIN]

[ Pour plus d'information ou abonnement, UN IRIN-WA: Tel: +225 21 73 66, Fax: +225 21 63 35, e-mail: irin-wa@africaonline.co.ci ]

Item: irin-french-832

[Les informations contenues dans ce bulletin vous sont parvenues via IRIN, un departement d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne refletent pas necessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences. Si vous reimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette reserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une reference aux sources originales. Les rapports d'IRIN sont archives sur internet sous : http://www.reliefweb.int/IRIN ]

Copyright (c) UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs 1999