Guinea-Bissau + 4 more

Bulletin d'information No. 664 pour l'Afrique de l'Ouest

Source
Posted
Originally published
NATIONS UNIES
Bureau de coordination des affaires humanitaires
I R I N pour l'Afrique de l'Ouest
Tel: + 225 20-21-73-54
Fax: + 225 20-21-63-35
E-mail: irin-wa@irin.ci

SENEGAL: Un scrutin sans incidents majeurs

Les élections présidentielles au Sénégal ont pris fin dans le calme, dimanche, seuls des incidents mineurs ont été rapporté à Rufisque, à quelque 40 km de Dakar, et dans les villes septentrionales de Ziguinchor et Kolda, a indiqué un observateur lundi à IRIN.

Selon les observateurs, la participation au scrutin serait importante parmi les 2,6 millions d'électeurs répartis dans 8 000 circonscriptions, mais aucun chiffre précis de participation n'est encore disponible.

Un observateur, Alioune Tine, président de l'ONG Rencontre africaine pour la défense des droits de l'Homme (RADDHO), a indiqué à IRIN que plus de 73 pour cent des électeurs ont reçu leurs bulletins.

Les premiers résultats sont attendus mercredi et le décompte final devrait prendre fin vendredi. Le Président sortant, Abdou Diouf, brigue un quatrième mandat. Il est en lice avec sept autres vétérans de la politique sénégalaise.

Parallèlement, selon M. Tine, des milliers de Mauritaniens, Français, Allemands, Britanniques et Sénégalais ont fui le pays avant le scrutin (à destination principalement des Etats voisins), craignant des violences.

NIGERIA: Secours d'urgence pour les victimes de Kaduna

Le gouvernement de l'Etat de Kaduna a remis quelque cinq millions de nairas (50 000 dollars) aux dirigeants de l'Association des chrétiens du Nigeria et de l'organisation musulmane Jama'atu Nasril Islam (JNI) pour leur permettre de prendre des mesures de secours provisoires pour les personnes déplacées par la crise, après les récents affrontements religieux, a signalé lundi 'The Guardian'.

Dans un communiqué publié ce week-end, le Ministère de l'information a invité les associations à garantir une distribution sans heurts de l'aide d'urgence aux victimes. Il a ajouté que "des médicaments et des vivres avaient été distribués aux différents hôpitaux pour aider les victimes", et a appelé les entreprises, les Nigérians aisés et les agences internationales à aider l'Etat de Kaduna, a rapporté lundi 'The Guardian'.

De violents affrontements ont éclaté le 21 février entre musulmans et chrétiens après une marche organisée par l'Association des Chrétiens du Nigeria, pour protester contre une proposition d'introduction de la Charia dans l'Etat de Kaduna.

NIGERIA: Des dizaines d'arrestations en relation avec les affrontements

Des dizaines de personnes ont été arrêtées par la police en relation avec les manifestations de protestation contre la Charia organisées la semaine dernière à Kaduna, a rapporté lundi le quotidien 'The Guardian'.

Selon une source policière citée par le quotidien, la plupart des suspects sont Nigérians et Tchadiens et certaines des personnes arrêtées étaient en possession "d'armes dangereuses".

NIGERIA: Une délégation fédérale visite Kaduna

Une délégation du gouvernement fédéral s'est rendue à Kaduna vendredi pour constater les destructions perpétrées la semaine dernière, a rapporté la télévision d'Etat.

Selon le Ministre de l'information, Dapo Sarumi, qui faisait partie de la délégation de quatre ministres qui a parcouru les rues de Kaduna, la raison des violences n'est pas uniquement religieuse. Il a expliqué que l'on ne pouvait distingué aucun "plan systématique" de destruction, puisqu'en dehors des églises et des mosquées, des immeubles privés et des bâtiments de l'Etat ont également été incendiés. "Je ne pense pas que la raison de ce carnage soit la religion. D'après moi, cela va bien au delà", a-t-il déclaré vendredi, selon la télévision nigériane.

Les trois autres ministres qui composaient la délégation représentaient la condition féminine et le développement de la jeunesse, les minéraux solides, et les affaires intérieures, selon la télévision d'Etat.

NIGERIA: Les chrétiens demandent un Etat séparé

Les chrétiens de l'Etat septentrional de Kaduna demandent un Etat séparé après les violences qui ont fait rage pendant plusieurs jours entre musulmans et chrétiens, suite à une proposition d'instaurer la Charia, rapportaient samedi les agences de presse.

L'Association des Chrétiens du Nigeria (CAN) a demandé au gouvernement fédéral de diviser l'Etat de Kaduna en deux Etats, l'un pour les musulmans et l'autre pour les chrétiens, rapporte l'agence Pana. L'archevêque Peter Jatau, président de l'association pour les Etats du nord, a déclaré à la délégation du gouvernement fédéral que la création d'un nouvel Etat de Kaduna était la seule solution pour retrouver la paix.

"Je demande sincèrement au Président Olusegun Obasanjo de créer un nouvel Etat de Kaduna et je pense qu'il y aura la paix, sinon, quoi que nous fassions, je ne pense pas que cela puisse résoudre le problème", a déclaré M. Jatau cité par Pana.

SIERRA LEONE: La MINUSIL dénonce les tactiques d'obstruction des rebelles

La Mission des Nations Unies en Sierra Leone (MINUSIL) a rappelé vendredi aux parties à l'Accord de paix de Lomé signé l'an dernier qu'elle n'avait pas à faire obstruction aux mouvements des casques bleus de l'ONU à mesure qu'ils se déploient dans le pays.

Cet avertissement fait suite à "de nombreuses occasions" o=F9 les casques bleus ont été bloqués par les rebelles du Front révolutionnaire uni (RUF) à des "barrages illégaux", indique un communiqué de la MINUSIL publié à Freetown. "Et ce malgré les assurances répétées du dirigeant du RUF, Foday Sankoh, selon lesquelles tous les barrages seraient enlevés", ajoute le communiqué.

Mercredi dernier, des soldats des Nations Unies se sont retirés vers leurs bases lorsque leurs mouvements dans les environs du village de Bendu, dans l'est du pays, ont été entravé par un grand nombre de combattants armés du RUF qui ont refusé de coopérer malgré des négociations prolongées.

"Les opérations de maintien de la paix des Nations Unies se basent sur trois tactiques principales: la neutralité, la persuasion et la diplomatie", précise le communiqué de la MINUSIL, qui ajoute que la mission des Nations Unies et le RUF n'ont rien à gagner à des confrontations violentes.

Néanmoins, lors d'un autre incident mercredi dernier, les casques bleus ont échangé des tirs avec des rebelles qui tentaient de piller un village sur l'île de Pepel, à 35 km de Freetown. Les casques bleus ont chassé les rebelles et libéré plusieurs civils prisonniers, indique la MINUSIL.

"Ceci prouve une fois de plus que lorsqu'elles sont confrontées à une force au niveau tactique, les troupes de la MINUSIL n'hésitent pas à agir avec vigueur pour protéger les Sierra-Léonais et remplir ainsi leur mandat de maintien de la paix", indique le communiqué.

NIGER : Le Canada renoue ses relations bilatérales avec le Niger

Le Canada a renoué les liens bilatéraux avec le Niger, qui avaient été suspendus en avril 1999, après le coup d'Etat au cours lequel le Président Ibrahim Baré Maïnassara a été assassiné par ses propres gardes, a indiqué ce lundi à IRIN l'ambassadeur canadien en Côte d'Ivoire.

L'Ambassadeur Donald McMaster, qui a évalué les conditions de la reprise de l'aide, a déclaré que le gouvernement du Niger avait été informé de la décision d'Ottawa le 24 février. Il a précisé que la reprise de l'aide commencerait dans environ deux mois par un soutien à l'éducation formelle des jeunes femmes. Ensuite, deux mois plus tard, a-t-il dit, "nous pensons que l'éducation informelle des jeunes filles commencera quand aura été finalisé le contrat avec l'agence exécutrice".

Le Canada avait gelé ces projets parce qu'ils n'avaient pas encore commencé au moment du coup d'Etat. Cependant, a précisé M. McMaster, Ottawa a poursuivi ses projets d'aide ciblant les femmes et le secteur de la santé pendant toute la période du gouvernement de transition.

M. McMaster a déclaré que la reprise de l'aide avait été décidée parce que le gouvernement de transition a organisé des élections transparentes et parce que "les déclarations du nouveau gouvernement sont conformes à nos attentes et à celles des autres donateurs".

GUINEE BISSAU: Lancement d'un projet pour prévenir la malnutrition

Le PAM a lancé un projet pour améliorer le statut nutritionnel de groupes considéré à haut risque de malnutrition, signale le Bureau des Nations Unies pour la Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA). L'objectif est de cibler directement les groupes considérés comme "vulnérables".

Les personnes de plus de 60 ans, les handicapés (détenteur d'un certificat par une autorité compétente) et les enfants orphelins et abandonnés font parties des "groupes vulnérables" selon les critères du projet.

GUINEE BISSAU: Intensification du programme de prévention du VIH/SIDA

Un programme de lutte contre la transmission du VIH/SIDA sera mené par l'OMS dans le cadre d'un accord signé avec ONUSIDA, rapporte OCHA.

Evalué à 80 000 dollars, le programme couvrira les tests sanguins réactifs, la distribution de préservatifs et l'éducation des jeunes, selon OCHA.

En janvier dernier, le FNUAP a fourni plus de 100 000 préservatifs pour soutenir le programme national de prévention du SIDA. En outre, la Banque Mondiale a signé un accord avec l'ONG 'Population Services International' pour lancer une campagne d'éducation VIH/SIDA.

GUINEE BISSAU: Campagne d'alphabétisation pour les femmes

Plus de 5 000 femmes vont bénéficier d'une campagne d'alphabétisation sur les trois prochaines années, dans le cadre de laquelle plus de 30 centres d'alphabétisation seront réhabilités dans tout le pays, annonce le Directeur Général pour l'Alphabétisation et l'Education des Adultes, cité par OCHA.

Les campagnes d'alphabétisation précédentes n'ont pas atteint les objectifs fixés du fait qu'elles étaient menées en portugais plutôt que dans la langue vernaculaire, le kriolu. Cependant, l'équipement informatique et le reste du matériel a été remis au Ministère de l'éducation par l'UNICEF, et le Fonds des Nations Unies pour les Activités de Population (FNUAP) a organisé des cours de recyclage pour les formateurs du programme d'éducation au sein de la population et au niveau familial.

GUINEE BISSAU: Fermeture de l'unité de coordination OCHA

L'Unité de Coordination sur le Terrain d'OCHA fermera ses portes le 31 mars prochain et la production de ses rapports sur la situation humanitaire cessera, indique OCHA, puisque la Guinée Bissau progresse dans sa transition d'une situation de secours vers le développement.

"Le nouveau gouvernement en place marque la fin du conflit civil", indique OCHA. "L'espoir est que les activités de réhabilitation et de reconstruction s'accéléreront sous direction des nouveaux ministères...l'assistance interrompue par la guerre reprend lentement".

GUINEE BISSAU: La FAO récupère 100 tonnes de semences de riz

La FAO a récupéré une centaine de tonnes de semences de riz dans les centres de multiplication, à l'issue d'une mission conjointe avec le PAM dans les régions de Quinara et Tombali, au sud du pays, le 22 février dernier, selon le rapport.

Dans son dernier rapport de situation, qui couvre la période du 16 janvier au 20 février, OCHA indique que les semences seront distribuées aux planteurs au cours de l'année agricole à venir.

[FIN]

[IRIN-WA: Tel: +225 20 217354 Fax: +225 20 216335 e-mail: irin-wa@irin.ci]

Preview IRIN Web site: http://www.reliefweb.int/IRIN/index.html

[Les informations contenues dans ce bulletin vous sont parvenues via IRIN, un département d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Les rapports d'IRIN sont archivés sur internet sous: http://www.reliefweb.int/IRIN ]