1,5 million de personnes victimes des inondations en Afrique sub-saharienne

Report
from World Food Programme
Published on 24 Sep 2007
- Les inondations qui ont touché de nombreuses zones d'Afrique sont les plus graves depuis des décennies. Elles forment un arc qui s'étend de la Mauritanie à l'ouest, au Kenya à l'est. Selon les estimations du Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM), les inondations auraient affecté 1,5 million de personnes.

Le PAM doit puiser dans les réserves d'urgence

- Les équipes du PAM ont été déployées dans la région pour distribuer des vivres aux victimes des inondations dans plusieurs pays. Le PAM travaille actuellement en partenariat avec les gouvernements et d'autres organisations humanitaires pour évaluer les besoins et y répondre rapidement, en puisant dans les réserves de vivres d'urgence et en mobilisant des flottes d'hélicoptères, de bateaux et de véhicules tout terrain.- Le PAM a besoin de fonds d'urgence, particulièrement de contributions en liquide, pour financer plusieurs de ses opérations, dont celle menée en Ouganda, où il manque au PAM 65 millions de dollars pour assurer pendant les six prochains mois, les distributions d'aide alimentaire aux 300 000 victimes des inondations, ainsi qu'aux populations réfugiées et déplacées.

Les pires inondations depuis 10 ans en Afrique de l'Ouest

- L'Afrique de l'Ouest vit en ce moment les pires inondations que la région ait connues depuis dix ans. Selon le Bureau de la coordination des Affaires humanitaires (OCHA), 500 000 personnes dans 18 pays sont victimes des fortes pluies et des inondations dans 18 pays.

- Les missions d'évaluation rapide du PAM évaluent actuellement les besoins au Ghana et au Togo, où les pluies et les inondations ont endommagé les cultures et les infrastructures et ont contraint un grand nombre de personnes à fuir leur maison.

- Selon une évaluation préliminaire, 60 000 personnes auraient besoin d'une assistance alimentaire d'urgence au Togo. Ce nombre pourrait être revu à la hausse car les informations sur les zones difficilement accessibles sont actuellement en train d'être réunies. Les fortes pluies au nord du Togo ont détruit une grande partie des terres arables, ainsi que plus de 30 000 maisons et 6 barrages. Le gouvernement togolais fait état de 20 morts.

Innondations au Nord du Togo

- Le PAM commence aujourd'hui une première distribution de vivres d'urgence dans la région de Tandjoare, près de Dapaong au nord du Togo. Environ 40 tonnes de maïs seront distribuées à 6 000 personnes dont les maisons et les cultures ont été détruites, ainsi qu'aux femmes enceintes et aux femmes qui allaitent. Le PAM évalue le montant total de ses besoins à 1,4 millions de dollars soit 2 300 tonnes de vivres afin de fournir des rations pour deux mois aux victimes des inondations au Togo.

En préparation d'une opération d'urgence au Ghana

- Au Ghana, le PAM fait partie d'une équipe d'évaluation et de coordination des catastrophes de l'ONU qui étudiera les zones sinistrées et préparera une opération d'urgence. Jusqu'à présent, on estime que 75 000 personnes ont besoin d'une assistance humanitaire d'urgence comprenant des vivres, des vêtements, des couvertures, du matériel de cuisine, des canots ou des bateaux, des moustiquaires et des pastilles de purification de l'eau.

- Une partie des victimes sont hébergées dans des écoles, qu'elles quittent la journée pour permettre aux enfants d'y étudier, avant d'y retourner le soir. Le niveau des eaux recule dans certaines zones mais la plupart de la région nord-est toujours inaccessible par voie routière.

- L'Entrepôt humanitaire des Nations Unies, géré par le PAM et basé dans la capitale ghanéenne Accra est le centre de stockage de l'équipement humanitaire pour toutes les agences onusiennes et les ONGs qui travaillent dans les régions affectées. Environ 60 tonnes de biscuits énergétiques sont prêtes à être distribuées aux personnes les plus touchées.

Le PAM apporte de l'aide à Tintane en Mauritanie

- En Mauritanie, les eaux ont recouvert la majeure partie de la ville de Tintane au mois d'août, détruisant ainsi les infrastructures privées et publiques. Le PAM a mis en place des entrepôts mobiles et a ouvert six centres d'alimentation complémentaire pour 300 enfants malnutris de moins de 5 ans et 120 femmes enceintes ou allaitantes. L'aide du PAM à Tintane vient en complément de l'assistance apportée par le gouvernement et d'autres agences onusiennes. Des distributions supplémentaires sont prévues à la fin du mois de septembre.

19'550 victimes au Mali et Niger

- Au Niger, le PAM a distribué une aide alimentaire aux 4 550 victimes des inondations , ainsi qu'à 15 000 personnes au Mali au mois d'août. AFRIQUE CENTRALE ET AFRIQUE DE L'EST

L'Ouganda, le pays le plus touché par les inondations

- En Ouganda, des inondations généralisées touchent au moins 300 000 personnes. Ce chiffre pourrait encore augmenter. Sur le terrain, les équipes du PAM distribuent actuellement des vivres à des milliers de personnes dans le besoin.

- Néanmoins, le niveau des financements reste critique. Le PAM a besoin de 64,6 millions de dollars pour fournir une aide alimentaire à 1,7 millions de personnes victimes des inondations, réfugiées ou déplacées en Ouganda jusqu'au mois de mars.

- Outre le financement des vivres, le PAM a besoin de nouvelles contributions pour financer le transport de ces vivres par hélicoptère et par bateau ainsi que pour la reconstruction de ponts de manière à atteindre les habitants des villages isolés par les eaux. Les fortes pluies prévues pour le mois d'octobre pourraient rendre encore plus difficile l'accès aux régions inondées de Teso, Lango et Bugisu. Le PAM a fait venir un hélicoptère pour soutenir sa réponse aux inondations.

- Les fortes pluies tombées en août et en juillet, des mois habituellement secs, ont endommagé les cultures même dans les régions qui n'ont pas été inondées - les pommes de terre, le millet et le manioc pourrissent et les haricots sont de très petite taille.

- Une partie des populations, qui ont été forcées de quitter leur logement à cause des inondations, venaient tout juste de rentrer chez elles , après des années passées dans les camps de déplacés au nord de l'Ouganda, où elles ont vécu pendant les conflits entre l'Armée de Résistance du Seigneur et le gouvernement ougandais.

500'000 victimes au Soudan

- Au Soudan, les inondations ont fait quelque 500 000 victimes directes, au moins 200 000 sans abris et environ 113 morts. Depuis le début du mois de juillet, des pluies torrentielles ont provoqué, dans l'est et le sud du Soudan, des inondations « éclaires ». Ce sont les pires inondations de ce type que les populations locales aient vues depuis plusieurs générations.

- Les régions les plus affectées par les inondations sont les états du Nil Bleu, de Gedaref, de Gezira, de Jonglei, de Kassala, de Khartoum, du Nord Kordofan, de la Mer Rouge, d'Unity, d'Upper Nile, et de White Nile.

- Environ 42 000 hectares de cultures ont été détruits ainsi qu'au moins 12 000 têtes de bétail. Le risque d'épidémies est accru pour des maladies comme la diarrhée aqueuse aigue (DAA) qui a déjà fait 57 morts.

- Un appel d'urgence pour récolter 20,2 millions de dollars a été lancé à la fin du mois d'août par les Nations Unies et ses partenaires pour soutenir le gouvernement soudanais.

- Jusqu'à présent, les Nations Unies et les organisations non gouvernementales ont fourni de l'eau propre à plus d'un million de personnes ainsi que des abris d'urgence à 200 000 personnes. Le PAM a fourni des vivres à quelque 89 000 victimes des inondations.

Beaucoup de personnes dans des abris temporaires en Ethiopie

- Les distributions d'aide alimentaire ont commencé auprès de plus de 60 000 victimes des inondations en Ethiopie, entre abris temporaires surpeuplés et menaces d'épidémies liées à l'eau. Les inondations au nord, à l'ouest et au sud de l'Ethiopie ont affecté environ 183 000 personnes.

- Le PAM fait partie d'une équipe d'évaluation dirigée par le gouvernement qui se rend dans les trois régions sinistrées afin de déterminer les besoins suite aux inondations ainsi que leurs conséquences à long terme.

- Les inondations saisonnières ont eu lieu à Amhara, Afar et Tigray, au nord de l'Ethiopie, à Gambella à l'ouest et à SNNP au sud. Au total, 42 000 personnes ont été déplacées. Certaines vivent dans des abris temporaires tels que des écoles, des centres médicaux mobiles ou sous des bâches en plastique. D'autres sont hébergées par des membres de leur famille ou par des amis.

- Le gouvernement a envoyé 1 4000 tonnes de vivres du PAM (céréales, huile végétale, biscuits et mélanges alimentaires enrichis) pour aider plus de 60 000 personnes. Le gouvernement et les agences humanitaires ont également distribué des vivres supplémentaires et des produits non-alimentaires (des tentes et des ustensiles de cuisine).

- Le bilan fait actuellement état de 17 morts, de 4 000 têtes de bétail noyées ou emportées par les eaux et de 34 000 hectares de terre détruites.

Des pluies torrentielles au Rwanda

- Les pluies torrentielles au nord-ouest du Rwanda ont fait au moins 15 morts, détruit 1 020 maisons, et détruit les cultures agricoles.

- La semaine dernière, le PAM a mené une évaluation rapide sur le terrain et se tient prêt à aider le gouvernement si celui-ci le demande. 7 000 personnes auraient besoin d'une aide alimentaire.

- Le gouvernement se déclare être en mesure de répondre aux besoins alimentaires des victimes des inondations pendant les deux premiers mois. Cependant, des contributions supplémentaires seront nécessaires pour apporter une aide alimentaire pendant au moins six mois aux personnes qui ont perdues leur maison et leurs cultures.

- Le PAM intervient déjà dans la zone sinistrée, dans le centre de transit de Nkamira qui accueille les réfugiés de la République Démocratique du Congo. Le PAM aide également plusieurs centres de nutrition dans les régions voisines et pourrait augmenter son aide grâce à ces centres.

- Le PAM, en partenariat avec le gouvernement, cherche des possibilités pour mettre en place les projets de « Vivres-contre-Travail », tels que la plantation d'arbres afin d'aider les familles victimes des inondations et de combattre l'érosion des sols qui pourraient intensifier les dégâts des eaux.

Terres et maisons inondées au Kenya

- Les fortes pluies qui ont inondé au mois d'août les plaines de l'ouest du Kenya dans la localité de Budalangi, ont contraint 1 700 familles à quitter leur logement. L'aide a été apportée par le gouvernement et par les ONGs. Les crues de la rivière Nzoia ont inondé les maisons et les terres agricoles.

- Dans les régions arides et semi-arides du Kenya, où le PAM mène une opération d'urgence, les fortes pluies rendent la région nord-est de Samburu inaccessible par la route. Cependant, on ne fait pas encore état d'inondations.

- La saison des pluies au Kenya ne bat pas encore son plein et des prévisions à long terme pour les mois d'octobre et de novembre annoncent que les pluies seront en dessous ou égales à la moyenne saisonnière. Dans la plupart du pays, la saison des pluies de milieu d'année a été moins importante que d'habitude.

- Aux mois d'octobre et de décembre 2006, des pluies exceptionnelles ont provoqué de graves inondations et coupé l'accès à plusieurs régions du Kenya. Le PAM avait alors monté une opération spéciale de logistique aérienne afin d'acheminer des vivres et des produits non-alimentaires aux habitants des villages isolés par les eaux.